Jardiner sans jardin : présentation du projet et que faire en janvier ?

Si tout comme moi vous n’avez pas de jardin, mais que vous avez envie de (re)découvrir le jardinier qui est en vous, sachez qu’il est tout à fait possible de jardiner sans jardin. C’est en tout cas ce que nous disent de nombreux sites web et blogs tels que Semer à la folie que je viens de découvrir.

J’ai toujours eu l’habitude d’avoir au moins un petit jardin et d’y faire pousser quelques fruits et légumes, parfois même quelques fleurs. Malheureusement, depuis que j’habite en ville, j’ai dû dire aurevoir à mon potager, et mes tentatives (sans grande conviction, il faut bien l’avouer) de réaliser un potager de balcon n’ont pas porté énormément de fruits jusqu’à présent. J’ai donc décidé de tenter l’expérience pendant un an – avec plus de conviction, d’organisation et de sérieux que lors des années précédentes – et de partager avec vous des pistes pour créer votre propre jardin de balcon et/ou d’intérieur.

Au programme chaque mois, une liste de choses à faire, des astuces, des conseils, des liens, et des nouvelles de mon propre  » mini  » potager.

Comme j’ai la chance d’avoir un petit balcon, mais que ça n’est pas le cas de tout le monde, en plus de mon potager de balcon, je compte réaliser un mini potager d’intérieur. [Vous pouvez très bien en faire un plus grand si vous n’avez pas de balcon et/ou si vous pouvez y consacrer plus de place à l’intérieur.]

Trève de bavardage, il est temps de passer au concret !

Janvier, le mois de l’organisation
Janvier, journal de mon potager de balcon et d’intérieur

Janvier, le mois de l’organisation

Janvier n’étant pas le mois idéal pour se lancer dans le jardinage, que faire pour préparer l’arrivée du printemps et votre potager de balcon ou d’intérieur ? Profitez de ce mois pour vous organiser !

Voici une liste de choses à faire en janvier pour votre potager de balcon et votre potager d’intérieur :

  • Faire l’inventaire de votre matériel si vous en possédez déjà : pots, petits outils, terreau, etc.
  • Faire l’inventaire des semences que vous possédez éventuellement.
  • Classer vos semences [par saison ou par ordre alphabétique] pour les retrouver plus facilement, et décidez de l’endroit où vous pourrez les conserver. L’endroit doit être sombre et à l’abri de l’humidité.
  • Déterminer l’orientation et la durée d’ensoleillement de votre balcon et/ou des fenêtres disponibles pour accueillir votre potager intérieur.
  • Choisir ce que vous allez semer en fonction de leur orientation. Afin d’en savoir plus sur ce que vous pourrez y semer, voir le point 4 de l’article lié : Quels légumes planter pour un potager sur balcon ?
    • Dans les zones ensoleillées 6 h ou plus par jour, vous pouvez envisager de semer : piment, poivron, tomates, aubergine, basilic, concombre, cornichon…
    • Dans les zones ensoleillées durant 4 à 6 h par jour, vous pouvez envisager de semer : céleri, salade, épinard, ail, oignon, échalote, haricots…
  • Déterminer les quantités que vous allez semer pour chaque aliment en fonction de vos besoins et envies, mais aussi et surtout en fonction de la place dont vous disposez. (Pour la notion d’espace, voir également le point 4 de l’article lié : Quels légumes planter pour un potager sur balcon ?)
  • Préparer le calendrier du potager de balcon ou d’intérieur : quand dois-je semer les différentes graines ? Quand les repiquer lorsque cela est nécessaire ? Dois-je planifier une seconde période de récolte et donc semer une seconde fois ? Quand vais-je récolter tel ou tel aliment ? Etc.
  • Déterminer le nombre de pots et jardinières nécessaires, ainsi que leur profondeur. En effet, si les plantes aromatiques peuvent se contenter de pots peu profonds, certaines plantes ont besoin de pots d’environ 50 cm de profondeur pour pouvoir se développer. (Là encore, pour plus de détails, voir le point 4 de l’article lié : Quels légumes planter pour un potager sur balcon ?)
  • Achats du matériel et/ou des semences manquantes. (Si vous ne voulez pas tout acheter d’un coup, vous pouvez très bien n’acheter que ce qui vous sera nécessaire pour la saison ou le mois suivant…). [Quand on peut se le permettre, le mieux est évidemment de se procurer des semences bio. De nombreux sites en proposent, notamment celui  de l’association Kokopelli qui possède également un site belge.]

Janvier, journal de mon potager de balcon et d’intérieur


Inventaire
Que vais-je semer ?
Mon calendrier de jardinage

Inventaire

  • Mon matériel :

    Voici quelques vestiges de l’époque où j’avais un jardin :

    • Deux grandes jardinières (environ 23 cm de profondeur)
    • Une jardinière standard (environ 12 cm de profondeur) 
    • Une dizaine de pots de différentes tailles et une espèce de jardinière en bois compartimentée pouvant accueillir jusqu’à 6 petites plantations (je verrai s’il est possible d’y mettre des herbes aromatiques)
    • Une mini pelle et un petit râteau
    • Du terreau
      Matériel pour mon potager de balcon et mon potager intérieur
      Un plant de tomates qui n’avait pas poussé correctement l’été passé a survécu à l’hiver.

       

       

  • Mes semences : 

    Il me reste de semences des années précédentes, en voici la liste :

    • Tomates Roma
    • Mini tomates jaunes
    • Basilic
    • Persil frisé
    • Carottes (variété de fin de saison)
    • Concombre (une variété  » mi longue  » destinée, d’après l’emballage, aux salades et aux conserves)
    • Épinards d’été
  • Classement de mes semences : 

    J’ai récupéré une boîte à chaussures et j’ai créé 4 intercalaires, un par saison, avec du papier cartonné de récupération, sur lesquelles j’ai collé des morceaux d’étiquettes afin de pouvoir y écrire le nom de la saison à laquelle chacun correspond. J’y classe mes semences selon la saison à laquelle elles doivent être mises en terre. Le couvercle de la boîte à chaussure m’assure que mes graines sont à l’abri de la lumière. Je n’ai plus qu’à ranger ma boîte à chaussure dans un endroit à l’abri de l’humidité.classer semences potager de balcon et potager d'intérieur

Que vais-je semer ?

  • Orientation :
    Pour déterminer ce que je vais semer, je dois d’abord connaître l’orientation de mon balcon et de ma baie vitrée (je n’ai pas d’autre fenêtre disponible pour accueillir mon jardin intérieur). Ils sont tous les deux orientés au sud/sud-ouest. Le centre du balcon et de la baie vitrée sont donc ensoleillés 6 h par jour, alors que les côtés le sont pendant environ 4 h.
  • Sélection :

    En fonction de mes besoins et envies, j’ai décidé de semer : fraisiers, laitue à couper (pratique pour moi qui en consomme peu), carottes, coriandre (notamment pour mes plats indiens), épinards, ail, oignonsharicots nains, tomates, concombre, basilic, ciboulette, persil, mini tomates, poivron et courgettes rondes (que je trouve plus goûteuses).

    Afin de limiter les maladies du potager, ainsi que la présence de nuisibles, et de stimuler la croissance de mes différentes plantes, je dois également tenir compte des associations favorables dans mes pots et jardinières. [Voir aussi ce lien pour les bonnes associations au potager.]

  • Quantités :

    En fonction de l’espace dont je bénéficie et du matériel que j’ai déjà (je souhaite investir un minimum dans ce projet) je vais pouvoir planter :

    • Sur le balcon : 5 fraisiers, 1 petite jardinière d’épinards durant l’été, 1 pot de persil, 1 plant de poivrons, 1 plant de tomates, 1 plant de concombres, 1 plant de courgettes, 1 plant de mini tomates, du basilic, 3 plants de haricots, 1 petite rangée de carottes, un peu d’ail et d’oignons, 1 laitue à couper. Je vais également planter des œillets d’Inde qui ont notamment pour bienfait de protéger les tomates du mildiou, une maladie très répandue dans les potagers, et qui s’associent également très bien avec les plants de poivrons.
    • A l’intérieur : 1 petit pot de basilic, 1 petit pot de coriandre, 1 petit pot de ciboulette, 1 petit pot de persil, 1 plant de poivrons, 1 ou 2 plant(s) de mini tomates, 1 ou 2 fraisier(s), une petite jardinière d’épinards au printemps

Mon calendrier de jardinage

Voici le calendrier que j’ai établi pour mon propre potager de balcon et mon potager d’intérieur. Bien sûr, je devrai m’adapter en fonction du temps et du rythme des plantes, mais aussi parce que j’envisage de semer l’un ou l’autre légumes d’hiver mais que je ne sais pas encore le(s)quel(s) . N’hésitez pas à vous en inspirer.

Mois A faire Ce que j’espère récolter*
janvier Semer 2 poivrons à l’intérieur.
février Semer 1 plant de tomates, 1 plant de concombres, de la ciboulette, du persil, 2 plants de mini tomates jaunes et quelques œillets d’Inde à l’intérieur, ainsi qu’un rang de carottes directement à l’extérieur. Et planter quelques têtes d’ail directement à l’extérieur, à la moitié du mois.
mars A l’intérieur : semer un pot de basilic, une jardinière d’épinards, 1 laitue, 7 fraisiers, de la coriandre, 2 plants de poivrons. Repiquer mon plant de concombres dans un pot plus grand. Et planter quelques têtes d’ail directement à l’extérieur à la moitié du mois.
avril Début avril, semer un pot de ciboulette et un plant de courgette à l’intérieur, ainsi que du persil et une laitue à l’extérieur. Repiquer les fraisiers destinés au balcon. Et semer du basilic à l’extérieur la fin du mois. Premiers poivrons, premières feuilles de laitue à couper et premier persil.
mai Au début du mois, semer un plant de courgettes et de la coriandre à l’extérieur. A la moitié du mois, repiquer le plant de poivrons et celui de mini tomates jaunes destinés à l’extérieur, ainsi que le plant de tomates roma et un ou deux oeillets d’Inde au pied de celui-ci. A la fin du mois, semer un pot de ciboulette à l’intérieur, et repiquer à l’extérieur 1 plant de poivrons semé en janvier, ainsi que le plant de courgettes qui était à l’intérieur jusqu’à présent. La première ciboulette, la première coriandre, ainsi que les premiers épinards et carottes. Laitue, persil et poivrons.
juin Au début du mois, semer des épinards en jardinière à l’intérieur. A l’extérieur, semer un pot de persil, un rang de carottes et un plant de haricots. Semer une laitue à l’intérieur OU à l’extérieur, en fonction de quelle laitue déjà existante est la plus abîmée Le premier basilic, des poivrons, de la ciboulette, du persil, de la coriandre, de la laitue et des carottes.
juillet A l’extérieur, semer de la coriandre, un plant de haricots, et repiquer dans un pot plus grand on petit plant de courgettes. Premières tomates (roma et jaunes), premières courgettes, des poivrons, de la ciboulette, du persil, de la coriandre, de la laitue, des épinards, du basilic et des carottes.
août Début août, semer des épinards à l’extérieur, ainsi qu’un pot de persil et un plan de haricots. Semer de la coriandre à l’intérieur. Semer une laitue à l’intérieur OU à l’extérieur, en fonction de quelle laitue déjà existante est la plus abîmée. Quand le premier plan de courgettes est mort, le remplacer par le plan plus récent. Mi août, semer quelques oignons blancs à l’extérieur. Premiers haricots, poivrons, tomates (roma et jaunes), ciboulette, persil, coriandre, laitue, basilic, courgettes et carottes.
septembre Semer 1 pot de coriandre à l’intérieur. Quand les plants d’oignons blancs ont atteint 5 cm, démariez-les pour n’en garder qu’un tous les 5 cm. Entre la moitié et la fin du mois, semer des épinards à l’extérieur. Premiers tout petits oignons. Poivrons, tomates (roma et jaunes) ciboulette, persil, coriandre, laitue, épinards, haricots, basilic, courgettes, carottes.
octobre Quand les plants d’oignons blancs ont atteint 5 cm, démariez-les pour n’en garder qu’un tous les 5 cm. Quand les plants d’oignons font environs 10/15 cm, laissez-en un tous les 10 cm pour que les oignons aient la place de grossir. Vider, brosser et ranger les premiers pots qui peuvent l’être en prévision de l’hiver. Petits oignons provenant des éclaircissages, ciboulette, persil, mini tomates jaunes, coriandre, épinards, haricots, basilic, carottes.
novembre Vider, brosser et ranger les pots qui peuvent l’être en prévision de l’hiver. Carottes.
décembre Vider, brosser et ranger les pots qui peuvent l’être en prévision de l’hiver.
* Remarque : les fraisiers portent généralement leurs premiers fruits l’année suivante celle de la mise en terre. Les oignons (hors éclaircissage) et l’ail semés cette année seront récoltés au printemps suivant.

Voilà, le plus long article de l’histoire de ce blog est (enfin) terminé ! lol

J’espère que vous y aurez trouvé des informations utiles et que ça vous aura donné l’envie de vous lancer.

Si vous n’avez pas de jardinière ou de pot et que vous ne voulez pas investir trop d’argent, je vous donnerai des idées de contenants de récupération qui feront parfaitement l’affaire dans l’article jardinage du mois de février.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas non plus à me les poser en commentaires. J’y répondrai également dans les articles jardinage suivants.

MISE A JOUR 11 mai 2016 :  Je n’ai malheureusement pas pu sortir les articles suivants suite à des changements dans ma vie professionnelle et privée. L’expérience est donc reportée à l’année prochaine 😉  

One Comment Add yours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s