Featured

Top 5 de mes chaînes Youtube végétaliennes / vegan préférées

Je vous présente les 5 chaînes YouTube végétaliennes / vegan préférées. Certaines sont en français, d’autres en anglais.

Après une absence un peu longue due à pas mal de changements dans ma vie privée et professionnelle j’avais envie de revenir avec un article rapide à lire (et donc à écrire… j’avoue lol) mais que je voulais créer depuis un moment.

Voici donc le top 5 de mes chaînes Youtube préférées :

  1. CherryPepper Vivre Vegan :cherrypepper

    Sans doute une des chaînes vegan les plus connues en France (et dans d’autres pays francophones).

    Les plus : j’aime le fait que cette chaîne nous présente une famille et non un(e) vegan(e) vivant seul(e) comme c’est souvent le cas, ce qui leur permet de répondre à des interrogations différentes. J’aime la qualité des vidéos, mais aussi le naturel qu’ils (Magalie et Michel) dégagent : Michel, qui est derrière la caméra la plupart du temps n’hésite pas à compléter les informations données par Magalie qui est un peu le visage de la chaîne. Ils sont végés depuis de nombreuses années et n’hésitent pas à creuser certains sujets, ce qui leur permet de fournir des informations que je trouve très complètes pour les personnes ayant moins d’expérience.

    Les moins : je n’en ai pas encore trouvé, c’est pourquoi ils sont premiers dans mon classement. Evidemment, on aime ou on n’aime pas, mais je n’ai remarqué aucun réel  » souci « .

  2. FullyRawKristina  :kristina-fully-rawJe pense que Kristina est LA Youtubeuse qui m’a fait découvrir le cru, et même si je n’ai pas encore testé ses recettes, je sais qu’elle me permettra à terme d’ajouter un peu de cru à mon alimentation, car il faut savoir que j’en mange très très peu (en dehors des fruits que je mange tels quels).

    Les plus : ses recettes ultra colorées, sa personnalité, la qualité de ses vidéos et ses explications pratiques concernant la nutrition, la conservation des aliments, etc.

    Les moins : la chaîne est en anglais et certaines vidéos traduites en espagnol ce qui est dommage pour ceux d’entre vous qui ne parlent pas ces langues, et parfois on a l’impression que le texte des vidéos a été entièrement  » répété « , ce qui enlève un peu de naturel.

  3. CookingWithPlants :cooking with plantsUne chaîne qui tourne essentiellement autour des recettes. De la simple vinaigrette aux faux-mages en passant par une multitude de plats, vous y trouverez sûrement votre bonheur.

    Les plus : la grande variété de recettes et les explications détaillées.

    Les moins : la barrière de la langue pour ceux qui ne parlent pas anglais, les vidéos sont de qualité moyenne.

  4. Douce Frugalité :douce-frugalitc3a9-c3a0-vc3a9lo-c3a0-lyon.jpg
    Une chaîne qui parle beaucoup de l’alimentation raw vegan (végétalien cru), mais qui aborde aussi d’autres sujets.

    Les plus : j’aime le naturel de Pauline ainsi que le fait qu’elle aborde d’autres sujets tels que le minimalisme, le sport, le port de sous-vêtements (eh oui ! lol), etc.

    Les moins : la qualité des vidéos qui personnellement ne me dérange pas, mais que je signale car je sais que certaines personnes y sont très attentives.

  5. Henya Mania :Vegans Are Sexy Henya Mania

    Une chaîne qui sort un peu des traditionnelles vidéos recettes/conseils.

    Les plus : la personnalité d’Henya : elle est un peu fofolle, mais ne s’en cache pas. La variété des vidéos : recettes, ce qu’elle mange en une journée, vlog, etc.

    Les moins : tout ce que j’ai mis dans les plus : vous accrocherez à sa personnalité et à sa chaîne … ou pas ! L’anglais, une fois de plus, pour celles et ceux qui ne le parlent pas.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! Comme vous pouvez le constater, je connais et je suis essentiellement des chaînes en anglais. Donc, si vous en connaissez en français à côté desquelles je ne dois pas passer, n’hésitez pas à les partager avec moi en commentaire, j’irai y jeter un oeil 😉 

Featured

Poêlée végétalienne chinoise aux légumes et au tofu

Recette végétalienne chinoise à base de tofu, carottes, brocoli, mange-tout, poivron rouge, champignon, etc. A servir avec des nouilles ou du riz.

Vous ne le savez peut-être pas mais, cette année, le Nouvel An chinois tombe le 8 février, c’est-à-dire dans quelques jours. A cette occasion j’ai eu envie de vous proposer une recette végétalienne chinoise que j’ai un peu modifiée pour ne pas devoir acheter trop d’ingrédients spécifiques (même si vous n’échapperez pas à l’achat de sauce soja ! 😉 ).

Comme souvent, je vous propose la liste d’ingrédients pour 2 personnes, mais si vous êtes plus nombreux à la maison, il suffit de multiplier le tout selon vos besoins.

poelee vegetalienne chinoise de legumes et tofu

Ingrédients pour 2 personnes :

2 CS d’huile de tournesol, 2 gousses d’ail, 250 g de tofu ferme, 1 oignon, 2 carottes, 125 g de brocoli, 1/2 poivron rouge, 125 g de champignons de paris, 90 g de pousses de bambou, 125 g de haricots mange-tout, 1 cc rase de gingembre en poudre, 6 CS de sauce soja, 25 g de fécule de maïs ou de pomme de terre, 4 clous de girofle, 1 branche d’étoile de badiane ( aussi appelé anis étoilé / si vous n’en avez pas vous pouvez vous en passer), 8 grains de poivre (ou un peu de poivre en poudre), 1/2 cc de cannelle, 2 cc de sucre, 250 ml d’eau

Préparation :

  1. Égoutter le tofu et le couper en dès.
  2. Faire chauffer l’huile à feu moyen à vif dans une poêle à bords hauts ou un wok, et y faire dorer les dès de tofu salés et poivrés. Quand ils sont bien dorés, les mettre de côté.
  3. Éplucher et hacher l’ail et l’oignon. Laver les carottes et le brocoli. Diviser le brocoli en petits bouquets et émincer les carottes en diagonale.
  4. Faire cuire le tout à feu moyen dans la poêle que vous avez utilisée pour le tofu.
  5. Après 10 minutes, ajouter les mange-tout et mélanger.
  6. 5 minutes plus tard, ajouter les champignons, le poivron rouge, les pousses de bambou, le gingembre, du sel, du poivre, et bien mélanger. Laisser à nouveau cuir pendant 10 minutes environ.

    poêlée chinoise végétalienne aux légumes et au tofu

  7. Pendant ce temps, mixer ensemble la fécule, la sauce soja, les clous de girofle, la branche d’anis étoilé, la cannelle, les grains de poivre et le sucre.
  8. Lorsque les 10 minutes sont passées, ajouter le mélange à base de sauce soja, ainsi que les 250 ml d’eau et les dès de tofu. Bien mélanger et laisser cuire à nouveau pendant 5 à 10 minutes.

    repas complet végétalien chinois

  9. Servir avec du riz ou des nouilles.

Voilà, j’espère que cette recette vous aura plu. Laissez un commentaire si vous voulez plus de recettes végétaliennes chinoises, ou asiatiques pour étendre nos possibilités. N’hésitez pas à partager aussi les photos de vos réalisations, ou vos remarques.

Featured

10 gestes pour réduire son empreinte écologique

J’ai choisi des gestes simples, qui ne révolutionneront pas votre vie, mais qui, additionnés entre eux, feront déjà une différence.

réduire empreinte écologique écologieAdopter un mode de vie plus écologique faisait partie des 10 idées de bonnes résolutions que je vous suggérais en ce début d’année. Voici 10 idées de petits gestes à adopter au quotidien, qui vous permettront de réduire votre empreinte écologique sans réellement impacter votre style de vie, et dans certains cas, en faisant des économies.

J’ai volontairement choisi des gestes simples, qui ne révolutionneront pas votre vie, mais qui, une fois additionnés entre eux, feront déjà une différence.

10 gestes pour réduire son empreinte écologique

  1. Débrancher les chargeurs : même lorsque vous ne les utilisez pas, les chargeurs (téléphone portable, ordinateur portable, tondeuse et rasoir électrique, etc.) continuent de consommer de l’énergie.
  2. Pensez à diminuer le chauffage : lorsque vous vous absentez, et dans les pièces que vous utilisez peu.
  3. Dites non aux sacs jetables : nous sommes de plus en  plus nombreux à toujours avoir des sacs réutilisables afin d’emballer nos achats à la caisse lorsque nous allons faire des courses alimentaires (si ça n’est pas encore le cas pour vous, il n’est jamais trop tard pour bien faire 😉  ). Mais combien d’entre nous pensent à en faire autant pour emballer fruits et légumes au rayon frais, ou encore pour emballer leurs achats dans les magasins non alimentaires ? [Pour en savoir plus sur l’impact des sacs plastiques sur la faune et la flore aquatique et sur l’être humain. Et pour ceux qui préfèrent les illustrations accompagnées de chiffres.]
  4. Diminuez le gaspillage alimentaire : apprenez à accommoder les restes, ou mangez-les simplement le lendemain, en les accompagnant d’autre chose s’ils ne sont pas suffisants pour un repas. Pensez aussi à les composter si vous avez de la place pour le faire. Cela vous permettra non seulement de réaliser des économies, mais aussi de réduire vos déchets.
  5. Récupérez le marc de café : toujours dans l’optique de réduire vos déchets alimentaires, récupérez le marc de café ! Il peut vous aider à prévenir les canalisations bouchées ou odorantes, ou servir d’ingrédient de base pour un gommage très efficace ou un masque effet bonne mine. Il est également compostable.
  6. Economisez l’eau des toilettes : si vous n’avez pas de double bouton sur votre chasse d’eau, vous pouvez déposer une brique ou une bouteille remplie de sable dans le réservoir. D’après le livre (qui date un peu …)  » Planète attitude  » du WWF, ce geste pourrait vous permettre d’économiser jusqu’à 3000 l d’eau par an.
  7. Offrez une seconde vie à vos vêtements : que ce soit en les donnant à des proches ou à des associations, en les customisant pour leur offrir une seconde jeunesse, en en faisant des sacs réutilisables ou, pour les plus abîmés, en les découpant simplement pour en faire des chiffons réutilisables pour le ménage, etc.
  8. Limitez autant que possible l’utilisation de votre véhicule : aussi souvent que possible, optez pour les transports en commun, le vélo ou la marche ! Un autre bon moyen de réduire son empreinte écologique, de faire des économies, et de faire un peu d’exercice. Pensez aussi aux sites de covoiturage tels que BlaBlaCar. C’est peut-être le point le plus contraignant (au début) de ces 10 gestes, mais ses bénéfices sont nombreux, et je vous garantis pour avoir moi-même effectué ce changement qu’on s’y adapte très vite !
  9. Achetez local et de saison : acheter local permet de s’assurer que vos aliments n’ont pas parcouru des centaines voir des milliers de kilomètres pour arriver sur votre table. Acheter de saison (dans votre région), c’est vous garantir la même chose… les économies en plus.
  10. Posez une étiquette indiquant  » Pas de publicité  » sur votre boîte aux lettres afin de diminuer votre consommation de papier.

Envie de calculer votre empreinte écologique et d’obtenir d’autres suggestions pour la réduire ? Rendez-vous sur la page  » Calculez votre empreinte écologique  » du WWF.

Mon empreinte écologique est de 6.7 hectares soit 67244 mètres carrés, et vous ? Si vous connaissez votre empreinte écologique ou si vous connaissez d’autres gestes pour la réduire, n’hésitez pas à les partager en commentaire ou sur la page Facebook du blog.

Featured

Ma recette végétalienne de pâte à crêpes et 2 accompagnements fruités

Voici ma recette simplissime de pâte végétalienne pour des crêpes moelleuses, ainsi qu’un accompagnement à la banane et un autre à la poire.

La Chandeleur approche et ses traditionnelles crêpes aussi. Je vous livre ma recette simplissime de pâte végétalienne pour des crêpes moelleuses, ainsi que deux accompagnements fruités. Au programme des poires et des bananes. Miam!

Recette végétalienne de pâte à crêpes
Crêpes végétaliennes aux bananes cuites
Crêpes végétaliennes aux poires au sirop

Recette de pâte à crêpes végétalienne

Ingrédients pour 10 à 12 crêpes

250 g de farine, 1 cc de poudre à lever, 1 cc de cannelle, 2 pincées de sel, 1 cs d’huile neutre, 250 ml de lait de soja, 200 ml d’eau

Préparation

Mélanger la farine, la poudre à lever, la cannelle et le sel dans un saladier. Former un puits. Y déposer l’huile neutre et un peu de lait de soja, remuer à l’aide d’un fouet en incorporant progressivement le mélange à base de farine. Ajouter le reste du lait de soja en continuant à incorporer progressivement le mélange à base de farine. Ajouter l’eau et mélanger.

Vous pouvez utiliser la pâte à crêpes tout de suite, ou la mettre un peu au frigo avant de l’utiliser. Si vous ne l’utilisez pas tout de suite, vous devrez sans doute ajouter un peu d’eau avant de cuire les crêpes.

Quand vous le désirez, badigeonner une poêle d’huile neutre, et cuire vos crêpes une à une dans une poêle bien chaude.

Crêpes végétaliennes aux bananes cuites

crêpes végétaliennes banane cuite

L’accompagnement régressif.

Ingrédients pour accompagner 2 crêpes

1 banane, un peu d’huile neutre, un peu de sucre en poudre

Préparation

  • Peler la banane et la couper en deux dans le sens de la longueur.
  • Faire chauffer une poêle à feu moyen et y faire cuire la banane avec un peu d’huile neutre.
  • Poser une demi-banane sur chaque crêpe, saupoudrer l’entièreté de la crêpe de sucre (n’hésitez pas à en mettre un peu plus sur la banane).
  • Fermer la crêpe.
  • Déguster tant que c’est chaud.

Crêpes végétaliennes aux poires au sirop

crêpes végétaliennes poire sirop

L’accompagnement de saison.

Ingrédients pour accompagner 2 crêpes

1 grosse poire, 1 CS d’huile neutre, 2 CS de sucre en poudre

Préparation

  • Éplucher et épépiner la poire, et la couper en morceaux.
  • Faire chauffer une poêle à feu moyen et y déposer la poire avec l’huile neutre et le sucre. Bien mélanger.
  • Laisser cuire en remuant régulièrement, jusqu’à ce que les morceaux de poire soient cuits et qu’un sirop se forme. (Le sirop sera un peu plus liquide qu’un sirop classique puisque le fruit rend du jus.)
  • Déposer des morceaux de fruits sur les crêpes et les plier en 4.
  • Napper les crêpes du sirop resté dans la poêle.
  • Déguster tant que c’est chaud.

Voilà, j’espère que vous apprécierez ces deux manières d’accompagner vos crêpes qui changent des grands classiques (confiture, sucre, pâte à tartiner & Co). Si vous les essayez, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour me dire ce que vous en avez pensé.

Featured

Se supplémenter en vitamine b12 : forme, quantité, ce qui nuit à l’absorption et effets indésirables.

Quel type et quelle forme de vitamine b12 choisir ? En quelle quantité ? Tenir compte de ce qui nuit à son absorption et des effets indésirables d’une supplémentation en B12.

Après tout ce que j’ai pu lire et entendre au cours de mes recherches afin de rédiger ce dossier sur la vitamine b12, je vous conseillerais de vous faire tester avant de vous supplémenter.

En effet, pourquoi vous supplémenter si vous n’en avez pas besoin ?

Quoi qu’il en soit, lorsqu’on décide de se supplémenter, autant le faire aussi bien que possible. Voici donc une liste d’informations à connaître pour bien vous supplémenter en b12 :

Quel type de complément ?
Quel type de vitamine B12 ?
Quelle quantité de vitamine B12 ?
Tenir compte de ce qui nuit à l’absorption de la vitamine b 12
Effets indésirables d’une supplémentation en vitamine B12

Quel type de complément ?


Il existe différentes manières de se supplémenter : les comprimés à avaler ou à laisser fondre sous la langue, les patchs, les gouttes, les ampoules (à avaler, mettre sous la langue ou injecter en intramusculaire) et les sprays.

L’idéal serait de se supplémenter en vitamine b12 par voie intramusculaire (les injections donc). Néanmoins, on n’a pas forcément tous une formation médicale pour se faire soi-même les injections, ni l’envie de dépendre de quelqu’un pour se supplémenter et/ou de souffrir à chaque injection.

Par ordre d’efficacité, la solution suivante serait une solution sublinguale (le mot savant pour « à mettre sous la langue ») : les comprimés, gouttes, sprays et ampoules. Ils permettraient d’envoyer la vitamine B12 directement dans le sang, au lieu de la faire passer par le système digestif. Il faut savoir à ce sujet que pour être bien absorbée via le système digestif, la B12 a besoin que celui-ci fonctionne correctement. Hors, à l’heure actuelle, beaucoup de personnes souffrent d’un problème digestif ou l’autre, souvent même sans le savoir.

Parmi les suppléments sublinguaux en vitamine B12, le plus efficace serait le spray qui permettrait d’activer les glandes salivaires plus rapidement que les autres formes de vitamine B12 sublinguales.

Après les formes de supplémentation en vitamine B12 sublinguales, viendraient les patchs, qui permettent également d’éviter l’absorption via le système digestif. Et enfin, les liquides et comprimés à avaler.

Quel type de vitamine B12 ?

Il existe plusieurs formes de B12, la méthylcobamine serait la plus «biodisponible », et donc la plus facilement assimilable.


Quelle quantité de vitamine B12 ?

Voici les doses qu’il est conseillé de consommer hors carence. Si à la suite d’un test, vous découvrez que vous êtes carencé(e), ce sera à votre médecin de déterminer les quantités de B12 que vous devrez prendre afin de revenir à un taux normal.

Tableau des apports en vitamine B12 suffisants* par jour :

Période de vie

Quantité en microgrammes (µg)

0 à 6 mois

0,4 µg

7 à 12 mois

0,5 µg

1 à 3 ans

0,9 µg

4 à 8 ans

1,2 µg

9 à 13 ans

1,8 µg

14 ans et +

2,4 µg

Femme enceinte

2,6 µg

Femme allaitante

2,8 µg

Tenir compte de ce qui nuit à l’absorption de la vitamine b 12

Attention à tenir compte de ce qui nuit à une bonne absorption :

La vitamine b12 est détruite par la chaleur, supporte mal la lumière et les rayons UV. (Pensez donc à bien la conserver à l’abri de toute source de lumière ou de chaleur).

De nombreux médicaments en bloquent la digestion. Notamment certains médicaments permettant de lutter contre les diabètes, les pilules contraceptives, certains médicaments contre l’acidité gastrique, etc.

Voilà qui devrait vous convaincre d’adopter une forme de supplémentation en b12 autre que celles à avaler.

Effets indésirables d’une supplémentation en vitamine B12

Parmi les effets indésirables d’une supplémentation en vitamine b12, on compte : une coloration des urines, des allergies accompagnées de démangeaisons, la possibilité d’un choc anaphylactique, des douleurs au point d’injection si vous choisissez ce moyen pour vous supplémenter, des risques de maladies cutanées telles que l’acné en cas de long traitement, et l’accentuation d’une acné déjà existante. La b12 peut également accentuer les risques de rechute chez les personnes ayant souffert de certaines maladies cardiovasculaires (alors qu’elle permet d’en éviter d’autres).

Voilà qui, je l’espère, vous aidera à choisir comment vous supplémenter en vitamine B12. Evidemment, rien ne pourra remplacer l’avis d’un (bon) médecin. Mais les choses étant ce qu’elles sont, avoir quelques connaissances vous permettra au moins de déterminer si votre médecin actuel est réellement apte à vous conseiller, ou s’il vaut mieux vous tourner vers quelqu’un qui a des connaissances plus poussées sur le sujet.

La b12 a aussi la réputation d’aider à retrouver de l’énergie, si vous vous supplémentez en b12, n’hésitez pas à partager votre expérience avec nous, à travers un commentaire, ou en nous rejoignant sur la page Facebook, Twitter ou Google + du blog. 

Featured

Jardiner sans jardin : présentation du projet et que faire en janvier ?

Je n’ai pas de jardin, j’ai pourtant décidé d’avoir un potager : découvrez comment préparer votre potager de balcon ou d’intérieur.

Si tout comme moi vous n’avez pas de jardin, mais que vous avez envie de (re)découvrir le jardinier qui est en vous, sachez qu’il est tout à fait possible de jardiner sans jardin. C’est en tout cas ce que nous disent de nombreux sites web et blogs tels que Semer à la folie que je viens de découvrir.

J’ai toujours eu l’habitude d’avoir au moins un petit jardin et d’y faire pousser quelques fruits et légumes, parfois même quelques fleurs. Malheureusement, depuis que j’habite en ville, j’ai dû dire aurevoir à mon potager, et mes tentatives (sans grande conviction, il faut bien l’avouer) de réaliser un potager de balcon n’ont pas porté énormément de fruits jusqu’à présent. J’ai donc décidé de tenter l’expérience pendant un an – avec plus de conviction, d’organisation et de sérieux que lors des années précédentes – et de partager avec vous des pistes pour créer votre propre jardin de balcon et/ou d’intérieur.

Au programme chaque mois, une liste de choses à faire, des astuces, des conseils, des liens, et des nouvelles de mon propre  » mini  » potager.

Comme j’ai la chance d’avoir un petit balcon, mais que ça n’est pas le cas de tout le monde, en plus de mon potager de balcon, je compte réaliser un mini potager d’intérieur. [Vous pouvez très bien en faire un plus grand si vous n’avez pas de balcon et/ou si vous pouvez y consacrer plus de place à l’intérieur.]

Trève de bavardage, il est temps de passer au concret !

Janvier, le mois de l’organisation
Janvier, journal de mon potager de balcon et d’intérieur

Janvier, le mois de l’organisation

Janvier n’étant pas le mois idéal pour se lancer dans le jardinage, que faire pour préparer l’arrivée du printemps et votre potager de balcon ou d’intérieur ? Profitez de ce mois pour vous organiser !

Voici une liste de choses à faire en janvier pour votre potager de balcon et votre potager d’intérieur :

  • Faire l’inventaire de votre matériel si vous en possédez déjà : pots, petits outils, terreau, etc.
  • Faire l’inventaire des semences que vous possédez éventuellement.
  • Classer vos semences [par saison ou par ordre alphabétique] pour les retrouver plus facilement, et décidez de l’endroit où vous pourrez les conserver. L’endroit doit être sombre et à l’abri de l’humidité.
  • Déterminer l’orientation et la durée d’ensoleillement de votre balcon et/ou des fenêtres disponibles pour accueillir votre potager intérieur.
  • Choisir ce que vous allez semer en fonction de leur orientation. Afin d’en savoir plus sur ce que vous pourrez y semer, voir le point 4 de l’article lié : Quels légumes planter pour un potager sur balcon ?
    • Dans les zones ensoleillées 6 h ou plus par jour, vous pouvez envisager de semer : piment, poivron, tomates, aubergine, basilic, concombre, cornichon…
    • Dans les zones ensoleillées durant 4 à 6 h par jour, vous pouvez envisager de semer : céleri, salade, épinard, ail, oignon, échalote, haricots…
  • Déterminer les quantités que vous allez semer pour chaque aliment en fonction de vos besoins et envies, mais aussi et surtout en fonction de la place dont vous disposez. (Pour la notion d’espace, voir également le point 4 de l’article lié : Quels légumes planter pour un potager sur balcon ?)
  • Préparer le calendrier du potager de balcon ou d’intérieur : quand dois-je semer les différentes graines ? Quand les repiquer lorsque cela est nécessaire ? Dois-je planifier une seconde période de récolte et donc semer une seconde fois ? Quand vais-je récolter tel ou tel aliment ? Etc.
  • Déterminer le nombre de pots et jardinières nécessaires, ainsi que leur profondeur. En effet, si les plantes aromatiques peuvent se contenter de pots peu profonds, certaines plantes ont besoin de pots d’environ 50 cm de profondeur pour pouvoir se développer. (Là encore, pour plus de détails, voir le point 4 de l’article lié : Quels légumes planter pour un potager sur balcon ?)
  • Achats du matériel et/ou des semences manquantes. (Si vous ne voulez pas tout acheter d’un coup, vous pouvez très bien n’acheter que ce qui vous sera nécessaire pour la saison ou le mois suivant…). [Quand on peut se le permettre, le mieux est évidemment de se procurer des semences bio. De nombreux sites en proposent, notamment celui  de l’association Kokopelli qui possède également un site belge.]

Janvier, journal de mon potager de balcon et d’intérieur


Inventaire
Que vais-je semer ?
Mon calendrier de jardinage

Inventaire

  • Mon matériel :

    Voici quelques vestiges de l’époque où j’avais un jardin :

    • Deux grandes jardinières (environ 23 cm de profondeur)
    • Une jardinière standard (environ 12 cm de profondeur) 
    • Une dizaine de pots de différentes tailles et une espèce de jardinière en bois compartimentée pouvant accueillir jusqu’à 6 petites plantations (je verrai s’il est possible d’y mettre des herbes aromatiques)
    • Une mini pelle et un petit râteau
    • Du terreau
      Matériel pour mon potager de balcon et mon potager intérieur
      Un plant de tomates qui n’avait pas poussé correctement l’été passé a survécu à l’hiver.

       

       

  • Mes semences : 

    Il me reste de semences des années précédentes, en voici la liste :

    • Tomates Roma
    • Mini tomates jaunes
    • Basilic
    • Persil frisé
    • Carottes (variété de fin de saison)
    • Concombre (une variété  » mi longue  » destinée, d’après l’emballage, aux salades et aux conserves)
    • Épinards d’été
  • Classement de mes semences : 

    J’ai récupéré une boîte à chaussures et j’ai créé 4 intercalaires, un par saison, avec du papier cartonné de récupération, sur lesquelles j’ai collé des morceaux d’étiquettes afin de pouvoir y écrire le nom de la saison à laquelle chacun correspond. J’y classe mes semences selon la saison à laquelle elles doivent être mises en terre. Le couvercle de la boîte à chaussure m’assure que mes graines sont à l’abri de la lumière. Je n’ai plus qu’à ranger ma boîte à chaussure dans un endroit à l’abri de l’humidité.classer semences potager de balcon et potager d'intérieur

Que vais-je semer ?

  • Orientation :
    Pour déterminer ce que je vais semer, je dois d’abord connaître l’orientation de mon balcon et de ma baie vitrée (je n’ai pas d’autre fenêtre disponible pour accueillir mon jardin intérieur). Ils sont tous les deux orientés au sud/sud-ouest. Le centre du balcon et de la baie vitrée sont donc ensoleillés 6 h par jour, alors que les côtés le sont pendant environ 4 h.
  • Sélection :

    En fonction de mes besoins et envies, j’ai décidé de semer : fraisiers, laitue à couper (pratique pour moi qui en consomme peu), carottes, coriandre (notamment pour mes plats indiens), épinards, ail, oignonsharicots nains, tomates, concombre, basilic, ciboulette, persil, mini tomates, poivron et courgettes rondes (que je trouve plus goûteuses).

    Afin de limiter les maladies du potager, ainsi que la présence de nuisibles, et de stimuler la croissance de mes différentes plantes, je dois également tenir compte des associations favorables dans mes pots et jardinières. [Voir aussi ce lien pour les bonnes associations au potager.]

  • Quantités :

    En fonction de l’espace dont je bénéficie et du matériel que j’ai déjà (je souhaite investir un minimum dans ce projet) je vais pouvoir planter :

    • Sur le balcon : 5 fraisiers, 1 petite jardinière d’épinards durant l’été, 1 pot de persil, 1 plant de poivrons, 1 plant de tomates, 1 plant de concombres, 1 plant de courgettes, 1 plant de mini tomates, du basilic, 3 plants de haricots, 1 petite rangée de carottes, un peu d’ail et d’oignons, 1 laitue à couper. Je vais également planter des œillets d’Inde qui ont notamment pour bienfait de protéger les tomates du mildiou, une maladie très répandue dans les potagers, et qui s’associent également très bien avec les plants de poivrons.
    • A l’intérieur : 1 petit pot de basilic, 1 petit pot de coriandre, 1 petit pot de ciboulette, 1 petit pot de persil, 1 plant de poivrons, 1 ou 2 plant(s) de mini tomates, 1 ou 2 fraisier(s), une petite jardinière d’épinards au printemps

Mon calendrier de jardinage

Voici le calendrier que j’ai établi pour mon propre potager de balcon et mon potager d’intérieur. Bien sûr, je devrai m’adapter en fonction du temps et du rythme des plantes, mais aussi parce que j’envisage de semer l’un ou l’autre légumes d’hiver mais que je ne sais pas encore le(s)quel(s) . N’hésitez pas à vous en inspirer.

Mois A faire Ce que j’espère récolter*
janvier Semer 2 poivrons à l’intérieur.
février Semer 1 plant de tomates, 1 plant de concombres, de la ciboulette, du persil, 2 plants de mini tomates jaunes et quelques œillets d’Inde à l’intérieur, ainsi qu’un rang de carottes directement à l’extérieur. Et planter quelques têtes d’ail directement à l’extérieur, à la moitié du mois.
mars A l’intérieur : semer un pot de basilic, une jardinière d’épinards, 1 laitue, 7 fraisiers, de la coriandre, 2 plants de poivrons. Repiquer mon plant de concombres dans un pot plus grand. Et planter quelques têtes d’ail directement à l’extérieur à la moitié du mois.
avril Début avril, semer un pot de ciboulette et un plant de courgette à l’intérieur, ainsi que du persil et une laitue à l’extérieur. Repiquer les fraisiers destinés au balcon. Et semer du basilic à l’extérieur la fin du mois. Premiers poivrons, premières feuilles de laitue à couper et premier persil.
mai Au début du mois, semer un plant de courgettes et de la coriandre à l’extérieur. A la moitié du mois, repiquer le plant de poivrons et celui de mini tomates jaunes destinés à l’extérieur, ainsi que le plant de tomates roma et un ou deux oeillets d’Inde au pied de celui-ci. A la fin du mois, semer un pot de ciboulette à l’intérieur, et repiquer à l’extérieur 1 plant de poivrons semé en janvier, ainsi que le plant de courgettes qui était à l’intérieur jusqu’à présent. La première ciboulette, la première coriandre, ainsi que les premiers épinards et carottes. Laitue, persil et poivrons.
juin Au début du mois, semer des épinards en jardinière à l’intérieur. A l’extérieur, semer un pot de persil, un rang de carottes et un plant de haricots. Semer une laitue à l’intérieur OU à l’extérieur, en fonction de quelle laitue déjà existante est la plus abîmée Le premier basilic, des poivrons, de la ciboulette, du persil, de la coriandre, de la laitue et des carottes.
juillet A l’extérieur, semer de la coriandre, un plant de haricots, et repiquer dans un pot plus grand on petit plant de courgettes. Premières tomates (roma et jaunes), premières courgettes, des poivrons, de la ciboulette, du persil, de la coriandre, de la laitue, des épinards, du basilic et des carottes.
août Début août, semer des épinards à l’extérieur, ainsi qu’un pot de persil et un plan de haricots. Semer de la coriandre à l’intérieur. Semer une laitue à l’intérieur OU à l’extérieur, en fonction de quelle laitue déjà existante est la plus abîmée. Quand le premier plan de courgettes est mort, le remplacer par le plan plus récent. Mi août, semer quelques oignons blancs à l’extérieur. Premiers haricots, poivrons, tomates (roma et jaunes), ciboulette, persil, coriandre, laitue, basilic, courgettes et carottes.
septembre Semer 1 pot de coriandre à l’intérieur. Quand les plants d’oignons blancs ont atteint 5 cm, démariez-les pour n’en garder qu’un tous les 5 cm. Entre la moitié et la fin du mois, semer des épinards à l’extérieur. Premiers tout petits oignons. Poivrons, tomates (roma et jaunes) ciboulette, persil, coriandre, laitue, épinards, haricots, basilic, courgettes, carottes.
octobre Quand les plants d’oignons blancs ont atteint 5 cm, démariez-les pour n’en garder qu’un tous les 5 cm. Quand les plants d’oignons font environs 10/15 cm, laissez-en un tous les 10 cm pour que les oignons aient la place de grossir. Vider, brosser et ranger les premiers pots qui peuvent l’être en prévision de l’hiver. Petits oignons provenant des éclaircissages, ciboulette, persil, mini tomates jaunes, coriandre, épinards, haricots, basilic, carottes.
novembre Vider, brosser et ranger les pots qui peuvent l’être en prévision de l’hiver. Carottes.
décembre Vider, brosser et ranger les pots qui peuvent l’être en prévision de l’hiver.
* Remarque : les fraisiers portent généralement leurs premiers fruits l’année suivante celle de la mise en terre. Les oignons (hors éclaircissage) et l’ail semés cette année seront récoltés au printemps suivant.

Voilà, le plus long article de l’histoire de ce blog est (enfin) terminé ! lol

J’espère que vous y aurez trouvé des informations utiles et que ça vous aura donné l’envie de vous lancer.

Si vous n’avez pas de jardinière ou de pot et que vous ne voulez pas investir trop d’argent, je vous donnerai des idées de contenants de récupération qui feront parfaitement l’affaire dans l’article jardinage du mois de février.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas non plus à me les poser en commentaires. J’y répondrai également dans les articles jardinage suivants.

MISE A JOUR 11 mai 2016 :  Je n’ai malheureusement pas pu sortir les articles suivants suite à des changements dans ma vie professionnelle et privée. L’expérience est donc reportée à l’année prochaine 😉  

Featured

VEGGi : une boutique en ligne belge 100 % vegan

Actualité vegan : une nouvelle boutique en ligne belge 100 % vegan verra bientôt le jour.

Le 7 décembre dernier, je vous annonçais la bonne nouvelle sur ma page Facebook : VEGGi, une boutique en ligne 100 % vegan et belge verra bientôt le jour.

boutique en ligne belge 100 % vegan

Le concept VEGGi

VEGGi se veut une boutique en ligne belge 100 % vegan, qui favorise les  » producteurs, marques et labels biologiques, responsables, éthiques et équitables.  » Mathilde et Kevin, les créateurs de VEGGi, publieront également des recettes utilisant des produits de la boutique en ligne, et organiseront des dégustations et des brunchs vegans.

VEGGi, un concept qui séduit

Je ne cesse de le répéter (bon OK, peut-être pas sur le blog, mais au quotidien je le dis et le répète à qui veut l’entendre), le véganisme à le vent en poupe. Et la réponse du public à l’annonce de l’ouverture de VEGGi en est la preuve.

Environ 24 h après sa création, la page Facebook de VEGGi comptait déjà plus de 500  » J’aime « , un nombre impressionnant quand on tient compte de la spécificité de leur projet. Dix jours plus tard, le nombre de personnes les suivant sur Facebook s’élevait déjà à 1000 et il n’a depuis cessé d’augmenter pour atteindre, un peu plus d’un mois après sa création, plus de 1800  » fans « .

Mathilde et Kevin ont également eu la bonne idée de passer par une campagne de financement participatif afin de financer une partie du projet. Là aussi, le public était au rendez-vous puisque l’objectif de récolter 4000€ en 30 jours a été dépassé.

[Voir la page de financement participatif de VEGGi pour connaître les chiffres exacts.]

Et maintenant ?

Cette nouvelle boutique en ligne vegan belge devrait ouvrir ses portes (virtuelles) au mois de février*. Vous pouvez vous enregistrer via la page d’accueil du site afin d’être prévenu par email de son ouverture.

En attendant, souhaitons un énorme succès à Mathilde et Kevin dans ce beau projet.

* Je leur ai demandé la date exacte par email mais je n’ai pas reçu de réponse à ce jour. Si j’en reçois une, je vous le ferai savoir 😉

Personnellement j’ai hâte de passer ma première commande chez VEGGi, et vous ? N’hésitez pas à me donner votre avis sur ce projet en commentaire !
Featured

Janvier : fruits et légumes de saison

Liste des fruits et légumes de saison en janvier dans une grande partie de la France et en Belgique avec quelques idées de préparation.

fruits et légumes de saison en janvierQue consommer des fruits et légumes de saison fasse partie de vos bonnes résolutions ou que cela fasse déjà partie de votre style de vie, vous êtes sur la bonne page ! Je vous présente ici un tableau reprenant les fruit et légumes de saison en Belgique ( et dans une partie de la France), ainsi que quelques idées de préparation dont vous pouvez vous inspirer pour consommer de saison ET varié !

Fruits de saison en janvier :

Noix En snack, avec des flocons d’avoine, dans vos desserts, etc.
Noisettes En snack, avec des flocons d’avoine, dans vos desserts, etc.
Poire   Gâteau vegan , en tarte, en crumble, en salade de fruits
Pomme   Gâteau vegan , en tarte, en crumble, en salade de fruits, en Porridge pomme-cannelle

Légumes de saison en janvier :

Betterave rouge
Carotte Curry thaï de lentilles corail , Soupe au potiron , Curry vegan de pommes de terre et de carottes , Lasagne vegan aux 3 légumes
Céléri-rave
Champignon Recette indienne de champignons au curry  , Sur une Pizza , Tofu brouillé aux légumes , Curry vegan de pommes de terre et de carottes
Chou blanc Stoemp (purée) au chou blanc
Chou de bruxelles En poêlée, en stoemp (purée aux légumes)
Chou de milan
Chou frisé
Chou rave
Chou rouge
Chicon (Endive pour les français) En stoemp (purée aux légumes), en soupe, en gratin
Mâche (Salade de blé)
Navet Dans le couscous
Oignon En soupe, pour agrémenter vos plats et sauces, pour accompagner vos burgers vegans
Panais En purée, en soupe
Pleurote En poêlée
Poireaux Poireaux crème végétale et curcuma
Pomme de terre Cuites à l’eau ou à la vapeur, en purée, en frites , en poêlées accompagnées ou non de légumes, en stoemp (purée aux légumes), curry de pommes de terre et de carottes
Potimarron En soupe ou en tarte.
Potiron En soupe ou en tarte.
Pourpier
Radis noir
Rutabaga
Salsifis En gratin
Topinambour

 

Et vous, comment préparez-vous les fruits et légumes de saison en janvier ? Partagez vos idées avec moi en commentaire 🙂
Featured

2016, déclarée Année Internationale des Légumineuses par les Nations Unies

Pourquoi en manger et quelques idées de recettes.

2016 année internationale des légumineuses ou légumes secs2016 a officiellement été déclarée Année Internationale des Légumineuses (AIL 2016) par les Nations Unies ! Alléluia !

Bien connues des végétariens et des végétaliens, les légumineuses sont souvent boudées par les omnivores qui en ignorent souvent les qualités nutritionnelles, ainsi que leur intérêt écologique et économique et/ou qui ne savent plus très bien comment les cuisiner.

 

Une Année Internationale des Légumineuses, pour quoi faire ?
Concrètement, pourquoi manger des légumineuses ?
Quelques idées de recettes à base de légumineuses.

Le but de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture est d’informer le grand public, avec l’aide des gouvernements, du monde associatif et des médias, au sujet de l’intérêt nutritionnel, écologique et économique des légumineuses.

Cette information se fera à travers le site Web dédié à l’Année Internationale des Légumineuses et la campagne #PulseFeast (que l’on pourrait traduire par Fête des Légumineuses) qui a débuté ce mercredi 6 janvier. De nombreux événements autour des légumineuses seront mis en avant et/ou organisés spécialement à cette occasion tout au long de l’année et à travers le monde. (Suivez le lien pour trouver la liste des événements avec recherche par pays.)

Je n’en ai trouvé que deux pour la France et je regrette de n’en avoir trouvé aucun pour la Belgique. Espérons que la liste se développera dans les semaines et mois à venir.

Mais plus concrètement…

Pourquoi manger des légumineuses ?

Les trois raisons mises en avant par les Nations Unies sont la santé, l’écologie et l’économie :

  • La santé : les légumineuses sont riches en fibres, en vitamines du groupe B, en minéraux et en acides aminés (qui constituent les protéines). Ce qui fait des légumineuses une bonne source de protéines d’origine végétale. Elles jouent un rôle important dans la prévention de certaines maladies chroniques et cardiovasculaires ;
  • L’écologie : la production de légumineuses demande beaucoup moins de ressources naturelles que la production de viande ou des autres protéines d’origine animale (produits laitiers et oeufs). Elles possèdent par ailleurs des propriétés fixatrices d’azote ce qui aide à augmenter la fertilité des sols. (Pour en savoir plus à ce sujet, je vous invite à lire la page sur la  » Fixation biologique du diazote  » sur Wikipédia, et plus particulièrement le point 3 qui évoque le cas des légumineuses.) Cela est très important quand on sait que l’agriculture intensive a plutôt tendance à les appauvrir, pour ne pas dire à les épuiser. Enfin, la culture des légumineuses encourage la biodiversité ;
  • L’économie : les légumineuses sont accessibles au plus grand nombre, ce qui n’est par exemple pas le cas de la viande. Elles contribuent ainsi à la sécurité alimentaire.

Je suis évidemment d’accord avec ces 3 aspects du sujet, mais de mon point de vue de végétalienne, j’ajouterai un 4ème point : l’éthique. En effet, étant une source de protéines fiable, les légumineuses peuvent facilement se substituer à la viande, aux oeufs et aux produits laitiers et peuvent à ce titre permettre d’épargner de nombreux animaux.

A ce sujet, j’aimerais partager avec ceux d’entre vous qui ne le connaissent pas encore  » Le discours le plus important de votre vie  » de Gary Yourofsky. Ce discours a réellement changé ma vie, car c’est en grande partie grâce à cette vidéo que je suis devenue végétarienne, et je l’ai à nouveau regardée lorsque j’étais en transition vers le végétalisme mais que j’avais un peu de mal à passer ce cap. Gary Yourofsky y expose les nombreuses raisons pour lesquelles nous ne devrions pas consommer de produits d’origine animale, mais il répond aussi à certaines questions au sujet de l’écologie et de la santé. Et pour ceux qui souhaiteraient aller encore plus loin dans leur découverte de l’éthique et de la protection des animaux, voici 6 vidéos sur la condition animale et la protection des animaux.

 

Quelques idées de recettes à base de légumineuses.

Il est maintenant temps de passer de la théorie à la pratique et donc de manger des légumineuses. Pour ce faire, il y a déjà quelques recettes à base de légumineuses sur le blog, et j’en ajouterai régulièrement afin de célébrer cette année comme il se doit.

En attendant, et pour vous donner encore plus d’idées, je vous invite à découvrir les recettes à base de légumineuses  de VeganWiz.

J’espère que vous trouverez votre bonheur parmi ces recettes, et je suis toujours ravie de répondre à vos questions que vous pouvez me laisser en commentaire sous l’article ou sur la page Facebook de Joane Goes Vegan.

Featured

10 idées de Bonnes Résolutions vegans, bilan 2015 et objectifs 2016

Quelques idées de bonnes résolutions vegans qui je l’espère vous inspireront.

idées bonnes résolutions vegans 2016La Nouvelle Année approche à grands pas, et même si cela peut sembler démodé, c’est toujours l’occasion pour moi de faire un bilan et de prendre de bonnes résolutions que je tiendrai plus ou moins longtemps selon les années et les cas.

Depuis quelques années, mes bonnes résolutions concernent essentiellement mon but : devenir vegan. Avant tout pour les animaux qui sont à l’origine de ma démarche, mais aussi pour la terre et pour prendre soin de ma santé et de celle de mes proches. C’est pourquoi j’ai décidé d’écrire un article sur le sujet. Au programme :

* Un petit bilan des résolutions que j’avais prises pour cette année ;

* Mes résolutions pour 2016 ;

* Quelques idées de bonnes résolutions vegans qui je l’espère vous inspireront pour l’année à venir.

Bilan de mon année 2015

 

Fin 2014, je ne rêvais que d’une seule chose : devenir végétalienne. J’ai d’ailleurs fait une première tentative dès le 1er janvier. Un échec retentissant puisque je suis rapidement revenue au végétarisme. En cause : l’envie d’aller trop vite, le manque de préparation (notamment en ce qui concerne la nécessité de changer, une fois de plus, ma manière de cuisiner), et le rejet catégorique de ce nouveau changement par mon frère, qui est très important pour moi et qui avait pourtant complètement accepté mon végétarisme. Chacun a ses limites je suppose… Après ce que j’ai pris pour un échec et qui n’était sans doute qu’une étape nécessaire avant ce nouveau changement, j’ai décidé de procéder comme pour ma démarche vers le végétarisme : à mon rythme, une étape à la fois. J’ai progressivement éliminé le fromage et les oeufs de mon alimentation, puisque je n’achetais plus de lait, de yaourts et de beurre depuis un moment déjà. J’ai découvert de nouvelles recettes goûteuses qui correspondaient à cette nouvelle alimentation, et ENFIN, j’ai appris à vérifier les étiquettes de manière systématique. Ça n’a pas toujours été facile, mais ça y est, je suis végétalienne et fière d’avoir tenu ma bonne résolution pour 2015.

Mes Bonnes résolutions pour 2016

 

J’en ai beaucoup (trop) en tête, ce qui rendra ma tâche difficile, mais je vais vous citer les 3 qui me tiennent le plus à cœur et qui seront donc mes priorités en 2016 :

  1. Jack : Pour ceux qui l’ignorent, Jack est mon fidèle compagnon depuis plus de 10 ans. Pour 2016, je nous souhaite plus de longues ballades dans la nature… ça nous fera beaucoup de bien à tout les deux, aussi bien physiquement que mentalement !bonne résolution vegan passer plus de temps avec son animal de compagnie
  2. Les cosmétiques : même si j’ai déjà commencé à remplacer mes cosmétiques en 2015, en 2016 tout doit devenir vegan ! De mes soins capillaires à mes soins pour la peau (ce qui me semble le plus simple) en passant par le dentifrice !
  3. Continuer à développer ce blog, mais surtout, être plus régulière dans mes publications. Au passage, je tiens à remercier tous ceux qui me restent fidèles malgré mes périodes d’absence !

10 idées de Bonne Résolutions vegans

 

  1. Soutenir une association de protection des animaux et/ou de l’environnement :
    Je pense tout de suite à PETA ou à Green Peace, mais il est tout aussi important de soutenir les petites associations de votre région. Vous pouvez choisir de les aider en leur faisant des dons ponctuels ou réguliers, en effectuant des achats sur leurs boutiques en ligne, mais aussi en leur donnant un peu de votre temps.
  2. Adopter un mode de vie plus écologique :
    Parce que tout ce qui nuit à l’environnement nuit aux êtres qui y vivent : achetez autant d’aliments bio que votre budget ne vous le permet (votre santé aussi vous en remerciera), réduisez votre production de déchets, etc. Il existe de nombreux petits gestes qui, une fois additionnés, peuvent avoir un réel impact sur l’environnement sans vous demander beaucoup d’efforts.
  3. Cuisiner plus souvent pour des non-végétaliens :
    En vous adaptant autant que possible à leurs goûts afin de leur faire (re)découvrir une cuisine végétalienne pleine de saveurs, loin des clichés qui veulent que nous ne mangions que de la verdure. C’est aussi l’occasion de passer du temps avec votre famille et vos amis, ou pourquoi pas vos voisins…
  4. Diminuer votre consommation de médicaments :
    Lorsque cela est possible sans mettre votre santé en danger, diminuez votre consommation de médicaments. Saviez-vous par exemple que certains maux de tête ont pour origine la déshydratation ? J’ai donc pris l’habitude en cas de douleur à la tête, avant de me précipiter sur les médicaments, de boire 2 grands verres d’eau et d’attendre 20 à 30 minutes pour voir s’il s’agissait bien de déshydratation ou si une autre solution doit être envisagée. Il existe aussi de nombreux remèdes naturels pour soigner les petits bobos du quotidien. Informez-vous ! 😉
  5. Soutenir un commerce entièrement vegan :
    En réalisant des achats au moins une fois par an dans une boutique totalement vegan (voir l’article  » 11 boutiques en ligne pour acheter des aliments végétariens ou végétaliens « , mais cela peut aussi concerner les boutiques de cosmétiques vegans telles que Precious Life ou Lamazuna). Et ce, afin de soutenir ce type d’initiative, de découvrir de nouveaux produits, et d’éviter de donner votre argent aux grandes surfaces au moins une fois dans l’année.
  6. Se documenter sur un des thèmes du véganisme :
    Celui que vous maîtrisez le moins, afin de rendre votre véganisme plus simple au quotidien et de pouvoir renseigner plus facilement les personnes avec qui vous serez amené à en parler.
  7. Faire lire un article ou regarder un documentaire sur la protection des animaux à un non-initié :
Faire découvrir la protection des animaux à un omnivore
Non, non ! Pas comme ça ! Utilisez juste votre force de  persuasion 😉

Il faut parfois beaucoup de temps et de tact pour y parvenir, mais le jeu en vaut la chandelle.
Le site de l’association L214 et l’article  » 6 vidéos sur la condition animale et sur la protection des animaux  » peuvent vous aider à trouver le document idéal en fonction du sujet que vous souhaitez aborder.

  • Aider un futur ou un nouveau végétarien, végétalien ou vegan dans sa transition :
    Certains d’entre vous le savent déjà, si je suis devenue végétarienne en mai 2012, j’avais déjà fait un  » essai  » il y a de nombreuses années. Mais le manque d’information et de soutien on fait de cette expérience un échec… je n’ai tenu que quelques jours. Avoir un  » parrain  » ou une  » marraine  » végé ou vegan peut donc aider certains végés débutants à passer ce cap en douceur.
    Vous n’en connaissez pas ? Internet en regorge, notamment sur certains groupes Facebook où ils se font parfois rabrouer pour leur manque de connaissances…N’agressez pas, informez et soutenez !
  • Mieux vous occuper de votre animal de compagnie :
    (Si vous n’en avez pas, cela fonctionne aussi avec le perroquet de mamie Josette ou le chat obèse de tata Raymonde)
    J’en vois déjà certains faire la grimace, mais on a beau être un défenseur des animaux, on se laisse parfois emporter par le quotidien et/ou nos passions au point de délaisser un peu l’animal le plus important de notre vie. L’heure est venue de réaménager notre emploi du temps pour y intercaler plus de moments privilégiés avec votre fidèle compagnon. Prévoyez par exemple de longues ballades dans la nature qui vous feront autant de bien qu’à votre chien.
  • Etre plus indulgent et apprendre à prendre du recul :
    Avec les omnis, les personnes en transition, les autres végétariens, végétaliens ou vegans… et vous-même !
    Alors oui parfois (voir souvent) vous entendrez des remarques ou on vous posera des questions qui vous sembleront idiotes. Parfois cela sera clairement de la mauvaise foi, parfois ce sera sincère. Voyez-y une occasion d’informer, d’argumenter. Ou si vous ne vous en sentez ni le courage ni l’envie… détournez simplement la conversation.
    Parfois des  » végétariens  » ou  » végétaliens  » que vous connaissez  » déraperont « , parfois vous irez peut-être même jusqu’à rêver de viande (c’est arrivé à une amie lol). Mais gardez à l’esprit que chaque repas et chaque achat  comptent… et qu’il vaut mieux voir le verre à moitié plein 😉

 

Voilà, j’espère que ces 10 idées de bonnes résolutions vegans vous auront inspiré pour l’année à venir. Je suis curieuse de savoir si vous comptez prendre des bonnes résolutions pour 2016, si c’est le cas, dites-moi lesquelles en commentaire 😉

Featured

Muffins vegans au chocolat croquant

Une recette de muffins vegans au chocolat moelleux à souhait avec une touche de croquant. Végétaliens et délicieux !

J’ai trouvé des brisures de cacao sur Internet et j’avoue avoir tout de suite eu envie de les goûter et de les tester en pâtisserie pour voir si elles pouvaient remplacer les pépites de chocolat. Après les avoir reçues et avoir réfléchi à la meilleure recette à réaliser pour ce test, en voici le résultat : des muffins moelleux à souhait qui contiennent à la fois du cacao en poudre et des brisures de cacao pour un résultat  » tout chocolat « . Les brisures de cacao donnent à ces muffins vegans au chocolat une petite touche de croquant. Si vous n’avez pas de brisures de cacao, supprimez-les simplement de la recette ou remplacez-les par ce que vous avez sous la main : pépites de chocolat noir, noisettes, noix ou amandes concassées, etc.

muffins vegans cacao chocolat moelleux

Ingrédients pour 8 muffins vegans tout chocolat

Pour mesurer les ingrédients, j’ai utilisé une cuillère doseuse de 100 ml, ce qui explique que tous les ingrédients soient en ml.

400 ml de farine, 200 ml de sucre, 100 ml d’huile neutre, 300 ml de lait végétal, 200 ml de cacao en poudre, 100 ml de brisures de cacao, 1 sachet de poudre à lever ( 15 g) et une pincée de sel.

Préparation des muffins vegans au chocolat

Après avoir mis votre four à préchauffer à 180 ° C, mettez tous les ingrédients secs dans un saladier, et les mélanger.

Ajoutez ensuite l’huile neutre et mélangez. Ajoutez ensuite progressivement le lait végétal tout en continuant à mélanger.

Versez la pâte dans les moules à muffins et enfournez pour 35 à 40 minutes. Les muffins sont cuits lorsque, après avoir piqué l’un d’entre eux avec un couteau, la lame ressort sans pâte.

Éteignez le four et laissez-y refroidir vos muffins vegans au chocolat avant de les déguster !

Muffins vegans au chocolat moelleux

Featured

Apéritif vegan : 2 idées de toasts pour les fêtes

Au programme : houmous au poivron rouge et guacamole aux tomates cerises.

Maintenant que vous avez des idées d’alcools et de cocktails vegans à servir à l’apéritif, il est temps de choisir ce que vous allez grignoter pour les accompagner !

Voici 2 idées de toasts vegans faciles et rapides à réaliser.

idée apéritif vegan toasts houmous poivron rouge roulés de guacamole tomates cerises

Toasts vegans de houmous au poivron rouge

Ingrédients : 1 petit poivron rouge, 1 petite boite de pois chiches, 2 CS d’huile l’olive, sel, poivre, paprika fort (ou pili pili), 1 CC de persil haché. Toasts ou baguette coupée en rondelles. Un peu de persil pour la présentation.

Préparation : Nettoyer, puis vider le poivron et le couper en gros morceaux. Le mettre dans un mixer avec les pois chiches égouttés et rincés. Ajouter l’huile d’olive et mixer jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Si le mélange est trop sec ou difficile à mixer, ajouter 1 à 2 CS d’eau avant de mixer à nouveau. Ajouter le persil haché, du sel, du poivre et  du paprika fort selon votre goût. Étaler sur les toasts ou la baguette de votre choix et décorer d’une feuille de persil.

Roulés de guacamole aux tomates cerise

Ingrédients : 1 avocat, 6 tomates cerise, sel, poivre, paprika fort (ou pili-pili). 1 grande tortilla de blé.

[Prévoir des cure-dents]

Préparation : Ouvrir l’avocat, en extraire la chaire, et la déposer dans un bol avec les tomates cerise coupées en quatre.  Écraser le tout à la fourchette, ajouter du sel, du poivre et du paprika selon votre goût et mélanger.
Étaler le guacamole sur la tortilla en prenant soin de laisser un bord sans garniture. Rouler en partant du bord couvert de guacamole, vers le bord sans garniture. Piquer des cure-dents espacés d’environ deux centimètres. À l’aide d’un couteau à steak, venir couper entre les cure-dents en prenant soin de ne pas écraser les roulés de guacamole.

Idée apéritif vegan roulés de guacamole tomates cerises

Les voici servis accompagnés d’un mélange de noix, de tomates cerise, de chips et d’olives vertes :

Idée apéritif vegan toasts de houmous poivron rouge et roulés de guacamole tomates cerises

Je vous souhaite de passer d’excellentes fêtes ! 😉
Featured

Poireaux à la crème végétale et au curcuma

Une recette classique revue et corrigée pour un repas végétalien.

Les poireaux sont de saison, j’ai donc décidé de partager avec vous ma recette préférée pour les déguster : les poireaux à la crème végétale et au curcuma.

Ingrédients pour des poireaux à la crème végétale et au curcuma

Pour 2 personnes : 2 gousses d’ail, 2 CS d’huile, 3 blancs de poireaux*, 250 ml de crème de soja, sel, poivre, 1 CS de curcuma, noix de muscade, ail en poudre et persil.

*je ne mange pas la partie verte des poireaux de cette manière, elle sera intégrée à un potage

Préparation des poireaux à la crème végétale et au curcuma

  • Émincer finement l’ail et cuire avec l’huile à feu doux dans une poêle à bords hauts.
  • Émincer les blancs de poireaux et les mettre dans la poêle. Saler,  poivrer et mélanger. Mettre à feu moyen et couvrir.
  • Lorsque les poireaux sont presque cuits, ajouter la crème de soja, le curcuma, de l’ail en poudre et de la noix de muscade. Laisser mijoter 5 à 10 minutes, goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire. A ce stade, les poireaux sont prêts et peuvent accompagner le plat de votre choix.

Poireaux à la crème végétale et au curcuma

Idée repas végétalien avec les poireaux à la crème végétale et au curcuma

Vous pouvez les manger pour accompagner différents plats. Je vous montre ce que j’en ai fait en espérant que cela vous inspirera.
J’avais des dès de  » Tofu à la minute  » de la marque So Fine, trouvés en supermarché :

Dès de tofu à ajouter au poireaux à la crème végtale et au curcuma
Je les ai simplement ajoutés aux poireaux à la crème végétale et au curcuma :

Poireaux à la crème de soja et au curcuma avec dès de tofu
Sur la photo de gauche vous pouvez voir que les dès de Tofu à la minute de So Fine ne ressemble pas à de simple dès de tofu, et ils n’en ont pas non plus le goût. Ils sont assez bien épicés et j’aime beaucoup leur texture.

J’ai mélangé et j’ai servi le tout avec du riz complet. Voilà un repas végétalien complet, qui tient bien au corps !

Poireaux crème végétale et curcuma avec dès de tofu

Voilà pour cette recette. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé ou à me poser des questions si vous en avez…   ou juste à laisser un petit commentaire pour faire coucou. lol Ca fait toujours plaisir 😉
Featured

Décembre : fruits et légumes de saison

Liste des fruits et légumes de saison en décembre (Belgique et Nord de la France) accompagnée d’idées de recettes végétaliennes.

fruits et légumes de saison en décembre
Envie de consommer des fruits et légumes de saison ? Voici la liste des produits disponibles en décembre, ainsi que quelques idées de recettes pour les consommer. La liste de recettes n’est pas encore très longue, mais elle sera régulièrement mise à jour.

Les fruits de saison en décembre

Noix
Noisettes
Poire Gâteau vegan
Pomme Gâteau vegan
Porridge pomme-cannelle

Les légumes de saison en décembre

Betterave rouge
Carotte Curry thaï de lentilles corail
Soupe au potiron
Curry vegan de pommes de terre et de carottes
Lasagne vegan aux 3 légumes
Céléri vert
Céléri-rave
Champignon Recette indienne de champignons au curry 
Sur une Pizza
Tofu brouillé aux légumes
Curry vegan de pommes de terre et de carottes
Chicorée endive
Chou blanc
Chou de bruxelles
Chou de milan
Chou frisé
Chou rave
Chou rouge
Chicon (Endive pour les français)
Mâche (Salade de blé)
Navet
Oignon En soupe
pour agrémenter vos plats et sauces
pour accompagner vos burgers vegans
Panais
Pleurote
Poireaux Poireaux à la crème végétale et au curcuma
Pomme de terre Cuites à l’eau ou à la vapeur
en purée, en frites
en poêlées accompagnées ou non de légumes
curry de pommes de terre et de carottes
Potimarron En soupe
Potiron En soupe
Pourpier
Radis noir
Rutabaga
Salsifis
Topinambour
Et toi, c’est quoi ta recette de saison préférée en décembre ? Partage-la avec nous en commentaire ! 😉
Featured

Bavarois vegan aux fruits de la passion et sa compote de mangue

Une idée de dessert vegan au goût acidulé, pour les fêtes ou pour se faire plaisir.

Une autre idée de dessert vegan pour les fêtes : bavarois vegan aux fruits de la passion (maracuja) et sa compote de mangue.

bavarois fruit de la passioin compote de mangue

Ingrédients pour 2 personnes :

Pour le bavarois aux fruits de la passion : 2 fruits de la passion, 400 ml de lait de soja, 1 CC de jus de citron, 40 g de sucre, 1 g d’agar-agar.
Pour la compote de mangue : 1 mangue et 1 CS de sucre

Préparation :

  1. Faire chauffer le lait de soja à feu moyen et le porter à frémissement.
  2. Quand le lait frémit, ajouter la pulpe de fruit de la passion. Laisser cuire en fouettant afin de séparer la pulpe des grains. Quand le lait se colore légèrement, le filtrer pour enlever les pépins.bavarois vegan fruit de la passion compote de mangue
  3. Remettre le liquide dans le poêlon, et y ajouter 40 g de sucre et le jus de citron. Mélanger.
  4. Ajouter l’agar-agar et fouetter. Porter à ébullition puis diminuer rapidement le feu.
  5. Laisser cuire à feu doux environ 15 minutes, puis laisser refroidir à température ambiante.
  6. Couper la mangue en dès inégaux. Les placer dans un poêlon et les faire cuire à feu doux avec 1 CS de sucre jusqu’à obtention d’une compote avec des morceaux. Laisser refroidir à température ambiante.
  7.  Verser le bavarois aux fruits de la passion dans des coupes, et couvrir de compote de mangue.
  8. Mettre au réfrigérateur pendant au moins 1 h avant de déguster.bavarois végétalien fruits de la passion compote de mangue

    Bon appétit ! 😉

 

 

Featured

5 alcools vegans et 5 idées de cocktails vegans pour les fêtes

Beaucoup d’alcools contiennent des ingrédients d’origine animale. Pas ceux-ci.

Un vegan aussi a parfois envie d’un bon verre, ou d’en servir un à ses invités, notamment en période de fêtes de fin d’année. Voici donc 5 alcools vegan* et quelques idées pour les servir :

  1. La vodka Absoluut : avec ou sans glaçons, avec du jus d’orange, sunrise (avec du jus d’orange et un filet de grenadine).

    Idées de cocktails :

    Salty dog : Givrer un verre à long drink en le trempant dans du jus de citron, puis du sel. Verser 4 cl de vodka sur des glaçons et compléter avec du jus de pamplemousse. Décorer le bord du verre avec un morceau de pamplemousse.5590115085_90c7fcdb9e_bKamikaze : Mélanger 2 cl de vodka2 cl de triple sec (aussi sur la liste des alcools vegans, voir  » Cointreau « ) et 2 cl de jus de citron vert dans un verre à cocktail. Décorer d’une rondelle de citron vert.kamikazecocktail
  2. Le rhum blanc Bacardi : avec ou sans glaçons, avec du jus d’orange, sunrise (avec du jus d’orange et un filet de grenadine), avec du cola.

    Idées de cocktails :

    Red Daisy : Mélanger au shaker 5 cl de rhum blanc, 3 cl de sirop de framboise, le jus d’un demi -citron, et de la glace pilée. Verser dans un verre à cocktail. Compléter avec de l’eau gazeuse, mélanger et ajouter quelques framboises et éventuellement un zeste d’agrume.gin_daisyJamaica Inn : Tremper le bord d’un verre ballon dans de la grenadine, puis dans du sucre. Verser 5 cl de rhum2 cl de jus de citron, et ajouter 2 glaçons. Pour compléter, ajouter un mélange de nectar d’ananas et de nectar d’abricot à parts égales. Décorer avec une petite brochette de fruits.téléchargementVoir aussi dans les cocktails à base de gin, le London Fever, qui contient également du rhum blanc. Ainsi que l’Éléphant Rose dans les cocktails à base de Cointreau. 
  3. Whisky Jack Daniel’s Black Label : avec ou sans glaçons, avec du cola.

    Idées de cocktails :

    Colonel Collins : Mélanger au shaker 5 cl de Whisky, 3 cl de jus de citron et 2 cl de sirop de sucre avec des glaçons. Verser dans un verre à long drink. Ajouter de l’eau gazeuse et décorer avec une cerise et/ou un morceau de citron.colonel collin sMint Julep : Dans un verre à whisky, mélanger quelques feuilles de menthe avec 1 cc de sucre et 1 cc d’eau. Quand le sucre est dissous, ajouter de la glace pilée et 5 cl de whisky. Couvrir et laisser refroidir quelques minutes au congélateur avant de servir. Décorer de feuilles de menthe.mint julep
  4. Gin Gordon : avec ou sans glaçons, avec du jus d’orange, sunrise (avec du jus d’orange et un filet de grenadine), avec du tonic et une rondelle de citron.

    Idées de cocktails :

    London Fever : Dans un verre à whisky, déposer des glaçons et des quartiers de citron vert. Y ajouter 3 cl de gin, 2 cl de rhum blanc et 3 cl de sirop de citron verts, et compléter avec de l’eau gazeuse.54cc00a1b6143_-_esq-caipirinha-lime-061711-xlg-2042632
    Gin Fizz : Remplir à moitié un shaker de glace. Ajouter 5 cl de gin, 3 cl de jus de citron et 1 cl de sirop de sucre. Mélanger. Verser dans un verre à long dring et compléter d’eau gazeuse.ginfizz4
  5. Triple sec Cointreau : avec des glaçons

    Idées de cocktails :

    Triple sec à la pêche : Dans un grand verre ballon rempli de glaçons, verser 4 cl de triple sec et allonger avec du thé glacé à la pêche (mon péché mignon lorsque j’étais encore barmaid ! )

    cointreau thé

    Elephant Rose : Déposer quelques glaçons dans un grand verre ballon, et y verser délicatement 2 cl de triple sec, 2 cl de rhum blanc, 1 cl de sirop de fraise, et le jus d’un pamplemousse.

    elephant rose cocktail vegan

    Voilà, comme prévu je n’ai cité que 5 marques, mais il en existe bien d’autres. Si vous avez des questions concernant la préparation de ces cocktails, si vous en cherchez d’autres ou si vous voulez en partager d’autres avec nous, n’hésitez pas à nous le faire savoir en commentaire !

    Je vous souhaite à tous de merveilleuses fêtes de fin d’année ! 

*(sources : http://www.barnivore.com/)
Featured

Bûche de Noël vegan à la noix de coco

Ma bûche de Noël vegan à la noix de coco s’inspire du Mont Blanc antillais. Un délice !

Cette année, ma bûche de Noël vegan s’inspire (librement) du Mont Blanc, un gâteau antillais à la noix de coco. Il se compose d’une base de gâteau vegan, garnie d’une crème anglaise vegan et de noix de coco râpée.

0a775841fc8161f6a0a5619b5f06934e4fedd7e8b3af828271bf9fbdcadf0ce1
Bûche de Noël vegan à la noix de coco

Ingrédients pour 6 personnes :

Pour la base de gâteau vegan : 150 g de fécule de maïs, 150 g de farine*, 125 g de sucre**, 1 sachet de sucre vanillé, 1 sachet de levure chimique, 2 pincées de sel, 1 pincée de cannelle, 75 g d’huile neutre, 200 g de lait végétal
Pour la crème anglaise vegan : 400 g de lait végétal***, 1 gousse de vanille, 2 sachets de sucre vanillé, 0,5 g d’agar-agar
Pour la garniture : quelques (environ 6) cuillères à soupe de noix de coco râpée

* J’ai opté pour de la farine complète mais utilisez votre farine préférée.
** J’ai utilisé du sucre de canne
*** Pour ma part j’ai utilisé ce que j’avais à la maison : du lait de soja et du lait d’amande. Mais si vous voulez opter pour du lait de coco, n’hésitez pas 😉
(Tout a été pesé, y compris les liquides, afin de salir moins de vaisselle, c’est pourquoi les quantités de liquide sont aussi indiquées en grammes)

 

Préparation :

  • Mettre tous les ingrédients secs du gâteau dans un saladier, mélanger et former un puits.
  • Mettre les 200 g de lait végétal et les 75 g d’huile neutre dans le puits et les mélanger progressivement à la farine. Vous devez obtenir une pâte lisse mais pas liquide, qui forme un  » ruban  » lorsque vous la soulevez avec un fouet ou une cuillère.

    IMG_1364
    Les petites irrégularités de ma pâte sont simplement dues à l’utilisation de farine complète.
  • Préchauffer le four à 180 °C. Huiler et fariner un moule à cake. Y verser la pâte.IMG_1367.JPG
    IMG_1369.JPG
  • Enfourner votre gâteau vegan à mi-hauteur pour environ 45 minutes. Pour savoir si votre gâteau est cuit, plantez-y la lame d’un couteau. Le gâteau vegan est cuit lorsque la lame ressort sans pâte.
  • Quand il est cuit, éteindre simplement le four et y laisser le gâteau jusqu’à refroidissement total.
  • Pendant qu’il refroidit, verser 400 g de lait végétal dans un poêlon. Y déposer la gousse de vanille ouverte en deux et grattée ( le but est de récupérer les grains de vanille et de les disperser dans le poêlon, ainsi que le sucre vanillé. Quand le lait frémit, y mettre l’agar-agar et bien mélanger. Laisser sur feu moyen pendant environ 15 minutes en remuant de temps en temps, puis laisser refroidir.IMG_1374.JPG
  • Quand le gâteau et la crème anglaise ont fini de refroidir, ouvrir le gâteau en deux dans le sens de l’épaisseur. Étaler de la crème anglaise vegan sur la fasse interne des deux  » tranches  » de gâteau. Refermer le gâteau.
  • Étaler au pinceau de la crème anglaise vegan tout autour et au-dessus du gâteau vegan. Saupoudrer généreusement de noix de coco râpée.
  • Déguster !Voilà, cette recette que je trouve simple à réaliser est un délice. En lui donnant une autre forme, elle peut également servir de gâteau d’anniversaire… ou tout simplement de dessert même si vous n’avez rien de particulier à fêter 😉

    N’hésitez pas à partager avec nous les photos de vos réalisations et, si vous avez modifié la recette, ce que vous avez changé. Et tout ça se passe, comme toujours… en commentaire ! 

 

 

 

 

Featured

Une envie de burger vegan : 3 nouveaux produits testés et comment je les ai préparés

Test de burgers vegans et d’un faux mage en tranche et mes idées de préparation et d’accompagnement.

Il y a des jours comme ça où l’envie de nourriture grasse et réconfortante vous prend dès le matin ! C’était le cas pour moi ce mardi et je n’avais qu’une idée en tête : manger un bon gros burger vegan !

J’avais bien de quoi faire des burgers de lentilles, mais je vous avoue que bien que je sois une grande défenseuse du fait maison, j’ai aussi mes jours de paresse et c’en était un. J’ai donc été faire quelques achats au supermarché et au magasin bio de ma ville.

Je suis notamment revenue avec 2 sortes de burgers végétaliens et un faux mage. Au lieu de simplement vous dire ce que j’en ai pensé, j’ai également décidé de vous montrer comment je les ai préparés.

burger vegan

Avant de vous parler des 3 produits que j’ai testés, un petit mot sur la  » Veganaise  » présente sur la photo : elle ne sera pas testée dans cet article. Pourquoi ? Simplement parce que (comme ceux/celles qui me suivent sur Facebook le savent déjà) je me suis laissée appâter (comme une débutante) par le nom  » Veganaise  » et que je n’ai vérifié les ingrédients qu’une fois de retour chez moi. Résultat : elle contient de l’acide lactique et l’étiquette n’indique pas s’il est d’origine végétale ou animale. Je vais donc envoyer un email à l’entreprise et vous ferai part de leur réponse.

Le burger vegan de Garden Gourmet

J’ai commencé par faire revenir 1/2 oignon émincé dans de l’huile de tournesol. Une fois les oignons bien cuits, je les ai réuni d’un côté de la poelle, et j’ai déposé les burgers vegans de l’autre côté. Une fois les burgers vegans dorés d’un côté, je les ai retournés et j’ai déposé une tranche de faux mage sur chacun d’entre eux.

burger vegan faux mage végétalien.jpg

Pendant que les burgers vegans finissaient de cuire, j’ai préparé le pain.
J’avais acheté un pain aux céréales en précisant que je ne souhaitais pas qu’il soit coupé. Cela m’a permis de couper des tranches de 1 à 1,5 cm sur lesquelles j’ai étalé du ketchup au curry. Sur la tranche du bas, j’ai déposé des tranches de tomate, j’ai ensuite déposé un burger vegan couvert de faux mage sur lequel j’ai réparti les oignons cuits. J’ai refermé le tout avec la tranche du haut, et j’ai fait tenir tout ça à l’aide d’un cure-dent. J’ai placé le tout sur une assiette avec mes frites de patate douce, un peu de ketchup de curry et de la moutarde.

burger vegan garden gourmet

Résultat : je me suis régalée et je pense que c’est un plat idéal quand on n’a pas le temps, quand on a envie de nourriture réconfortante ou quand on invite un septique à notre table (non, nous ne mangeons pas que de la salade, et non nous ne devons pas forcément tirer un trait sur ce qu’on aimait manger  » avant « ).

Le burger vegan bio aux noisettes de chez Delhaize

Ce burger vegan s’approche beaucoup plus d’une galette de céréales que d’un simili carné. J’avais un peu peur que le goût de noisette soit écœurant dans ce genre de préparation, mais pas du tout.

Pour le préparer, je l’ai cuit de la même façon que le burger vegan Garden Gourmet : je l’ai fait cuire à feu moyen dans un peu d’huile. Une fois la première face dorée, j’ai baissé la chaleur de la plaque de cuisson, je l’ai retourné et j’y ai déposé une tranche de faux mage.
Pendant qu’il finissait de cuire, j’ai découpé deux tranches de pain et j’y ai étalé du ketchup au curry accompagné d’un peu de moutarde (j’adore ce mélange). J’ai déposé des tranches de tomate sur une tranche de pain. J’y ai ensuite déposé un burger vegan couvert de faux mage, ainsi que des tranches de champignon cru. J’ai terminé en refermant le tout avec l’autre tranche de pain couverte de sauce, et j’ai fait tenir le tout avec un cure- dent. Je l’ai mangé accompagné d’un autre champignon cru coupé en tranches, du reste de tomate que j’ai coupée en dès et de quelques olives.

burger vegan bio aux noisettes delhaize

Résultat : J’ai aimé son côté léger et sa texture. D’un point de vue pratique, il y avait deux burgers vegans à la noisette dans l’emballage. Lorsque j’ai mangé le premier il n’arrêtait pas de se casser, ce qui n’était pas franchement pratique. Mais je n’ai pas eu ce problème lorsque j’ai mangé le deuxième… lequel avait la texture  » habituelle  » ? Aucune idée.

Quoi qu’il en soit, le problème ne se posera plus pour moi car, si j’ai vraiment apprécié la découverte de ce burger vegan, je pense que je le mangerai différemment à l’avenir. Je le trouve plus approprié pour être mangé accompagné d’une salade et de riz par exemple… et avec des couverts, que pour être mangé en  » fast food « .

Le faux mage Wilmersburger Classic en tranches

Il n’est pas mal du tout pour accompagner les burgers vegans. Il ne fond pas parfaitement, mais suffisamment pour rendre sa texture agréable.

Je l’ai également testé en sandwich froid et là j’ai beaucoup moins aimé. Son goût est top, mais je n’aime pas du tout sa texture qui me semble un peu sèche.

Voilà, vous savez tout sur les 3 nouveaux produits que j’ai testés cette semaine. Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez également retrouver mon avis concernant d’autres aliments végétaliens ici.

N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire pour me dire si vous avez aimé cet article et si vous voulez lire plus d’avis et/ou d’idées d’utilisation de produits végétaliens. 

Featured

Ma version des frites de patate douce

Découvrez les bienfaits de la patate douce et apprenez à en faire de délicieuses frites vegans.

La patate douce est peu calorique et regorge de vitamine A et d’antioxydants, et est également une bonne source de vitamine B6 et C. A ce titre, elle remplace avantageusement la pomme de terre, même s’il faut admettre que son goût n’a pas grand-chose en commun avec celui de cette dernière.

patate douce

La première fois que j’ai goûté la patate douce, je n’ai d’ailleurs pas du tout apprécié son goût. Il faut dire que je l’avais  » bêtement  » cuite à la vapeur comme il m’arrive de le faire avec les pommes de terre. Mais depuis, j’ai découvert les frites de patate douce… et depuis tout a changé ! ❤

Ingrédients :

(par personne)

1 patate douce de taille moyenne, 3 CS d’huile d’olive, du sel,  du poivre, de l’ail en poudre et du persil déshydraté.
(Pour ma part, j’ai mis 2 grosses pincées de sel de mer, 1 CS de persil déshydraté, 1/2 CS d’ail en poudre et environ 4 pincées de poivre moulu)

Préparation :

  1. Sortir la grille du four, et le préchauffer à 210 °C
  2. Laver et essuyer la patate douce. La détailler ensuite en gros bâtonnets et les placer dans un saladier.découpe frites de patate douce
  3.  Ajouter l’huile d’olive, du sel, du poivre, de l’ail en poudre et du persil selon votre goût.
  4. Mélanger le tout afin de répartir l’assaisonnement sur l’ensemble des frites de patate douce.assaisonnement frites de patate douce

 

  1. Placer les frites sur une feuille de papier cuisson posée sur la grille. En prenant soin de laisser un peu d’espace entre chacune d’entre elles.cuisson frites de patate douce
  2. Placer la grille dans le four à mi-hauteur.
  3. Laisser cuire entre 30 et 45 minutes selon l’épaisseur de vos frites, puis les retourner une à une et les laisser cuire durant plus ou moins la même période de temps.
    burger vegan garden gourmet
    Ici servies avec un burger vegan, de la moutarde et du ketchup au curry.

    Tadaaaam : vous pouvez maintenant les déguster accompagnées de votre sauce préférée ! Ne vous étonnez si elles ne sont pas croustillantes comme des frites de pomme de terre traditionnelles. Bien que ce soit délicieux de cette façon, je m’interrogeais sur l’absence de croustillant, mais mon chéri, qui a été à Montréal cet été, m’a dit qu’on en vendait à tous les coins de rue là-bas, et qu’elles ne croustillaient pas non plus… me voilà rassurée lol

Ma petite astuce : une fois cuites, les frites sont assez délicates et il m’est arrivé d’en casser en les manipulant à mi-,cuisson. J’utilise maintenant cette pince à barbecue (hé oui… j’ai moi aussi été omni…) et je dois avouer que ça me facilite beaucoup cette étape.

IMG_1326

Voilà j’espère que vous avez aimé, si c’est le cas faites-moi signe en commentaire et je tenterai de vous présenter d’autres recettes à base de patate douce.  😉

 

 

Featured

Lasagne vegan aux 3 légumes

La lasagne vegan aux 3 légumes : une recette idéale pour rassasier aussi bien les végétaliens que les omnivores.

L’hiver arrive à grands pas, ce qui me donne très envie de plats qui tiennent au corps et qui réconfortent, et cette envie est renforcée par la nécessité de remplir l’estomac pas végétalien pour un sous de mon nouveau chéri.

Voici une des recettes que je trouve idéales pour combler aussi bien mes besoins de végétalienne qui n’aime pas ce temps tout gris que pour rassasier mon omnivore préféré : la lasagne vegan aux 3 légumes.

lasagne végétalienne aux légumes

Ingrédients pour 4 à 6 portions de lasagne vegan :

Environ 15 feuilles de lasagnes (attention à bien vérifier la liste d’ingrédients, car elles contiennent parfois des oeufs), 1 oignon, de l’huile d’olive, des herbes aromatiques (origan ou basilic par exemple), sel, poivre, sucre, paprika, ail en poudre, 1 brique de coulis de tomate (500 g), 1 boîte de tomates concassées (400 g), lait de soja, 1 courgette, 1 aubergine, 3 carottes.

Préparation de la lasagne végétalienne :

  1. Laver tous les légumes à l’eau claire et essuyez-les.
  2. Couper l’oignon en petit morceaux et le faire cuire à feu moyen dans 2 CS d’huile d’olive.lasagne oignon 1
    Le laisser cuire jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajouter le coulis de tomate et les tomates concassées. Ajouter une pincée de sucre afin de couper l’acidité des tomates, 2 pincées de sel, du poivre, du paprika, des herbes aromatiques et de l’ail en poudre selon votre goût. Laisser mijoter à feu moyen pendant que vous préparez les légumes. (Ne pas oublier de mélanger de temps en temps, de goûter, et de rectifier l’assaisonnement et/ou d’ajouter un peu de sucre si nécessaire). Ne pas trop laisser réduire votre sauce. Celle-ci doit être suffisamment liquide puisqu’une partie du liquide sera absorbé par les feuilles de lasagne durant la cuisson.lasagne sauce.png
  3. Couper l’aubergine en tranches et les déposer sur une assiette avant de les saupoudrer de sel sur leurs deux faces. Les réserver le temps qu’elles dégorgent.

  4. Pendant ce temps, découper les carottes et la courgette en tranches.

    lasagne vegan courgette

    Je le fais habituellement au couteau. [Vous pourriez le faire à la mandoline, mais dans ce cas je vous conseillerai ( à l’étape 8) de mettre plus de tranches de carottes et de courgette par étage, aussi non vous risquez d’obtenir une lasagne aux légumes qui n’aura absolument pas le goût de légumes…]

  5. Dans une poêle à bords hauts, faire chauffer de l’huile d’olive et y faire cuire les tranches d’aubergine après les avoir pressées avec du papier absorbant afin d’éliminer l’excès de sel et l’eau qu’elles auront rendue. Lorsqu’elles sont bien dorées, les réserver dans une assiette couverte de papier absorbant afin d’absorber l’excès d’huile.12355206_10208252971101173_431419114_n
  6. Mettre les carottes dans la poêle et ajouter de l’eau à niveau. Saler. Après quelques minutes, ajouter la courgette et remettre de l’eau à niveau. Quand les carottes et les courgettes sont cuites, les égoutter en conservant l’eau de cuisson. Il est temps de préparer la sauce blanche, puis de dresser.
  7. Dans un poêlon, verser 2CS d’huile d’olive, puis y ajouter progressivement un peu de farine tamisée (environ 1,5 CS) en mélangeant au fouet, pour éviter les grumeaux. Vous devez obtenir une sorte de pâte qui accroche au fouet. Ajouter progressivement l’équivalent d’un verre de lait de soja, puis environ 2 louches d’eau de cuisson des légumes afin de faire la quantité de sauce voulue, tout en mélangeant continuellement au fouet. Salez, poivrez. (Facultatif : ajoutez un peu de noix de muscade et/ou des herbes aromatiques)
  8. Déposer un peu de sauce tomate dans le fond du plat, puis une couche de feuilles de lasagne, et les aubergines. Mettre une couche de sauce tomate, une couche de courgettes, une couche de sauce blanche, et une couche de feuilles de lasagne. Mettre une couche de sauce tomate, une couche de carottes, une couche de feuilles de lasagne. Terminer avec une dernière couche de sauce blanche, une couche de feuilles de lasagne et enfin avec de la sauce tomate.

    Enfournez dans un four préchauffé à 180 °C pendant environ 45 minutes (jusqu’à ce que les feuilles de lasagne soient cuites telles que vous les aimez).

    lasagne vegan cuite

    C’est prêt, bon appétit ! 😉

 

Voilà, j’espère que vous apprécierez cette recette autant que moi. Je vous proposerai également très bientôt ma recette de lasagne sauce bolognaise vegan. En attendant, si vous testez celle-ci, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire, ou à partager avec nous vos idées d’adaptation.

Featured

Curry Vegan de Pommes de Terre et de Carottes

Une recette végétalienne délicieuse et rassasiante qui peut se déguster seule ou accompagnée de riz.

Je ne sais pas vous, mais personnellement quand l’automne revient, l’envie de plats en sauce et qui tiennent au corps revient aussi. Ce curry vegan de pommes de terre et de carottes en est un exemple parfait, et il a en plus le mérite d’embaumer la maison d’un parfum appétissant et de ne pas coûter très cher puisqu’il contient essentiellement des produits de saison. Il est aussi relativement complet puisque, en plus des pommes de terre et des différents légumes, il contient également une légumineuse.

curry vegan pommes de terre carottes
Curry vegan de pommes de terre et de carottes

Lire la suite

Featured

Recette indienne de champignons au curry

Cette recette végétalienne ultra colorée fera autant plaisir aux yeux qu’à l’estomac, et parfumera votre maison d’une sublime odeur des épices.

Vous connaissez maintenant mon amour pour la cuisine du monde et je reviens cette fois (ô surprise !) avec une recette indienne de champignons au curry.

Recette indienne de champignons
Cette recette végétalienne ultra colorée fera autant plaisir aux yeux qu’à l’estomac, et parfumera votre maison d’une sublime odeur des épices.

Ingrédients pour 2 personnes :

1 oignon – 1 grosse tomate – 250 g de champignons de paris – 1 CC de Coriandre en poudre – 1 CS de Curry – 1 CC de Curcuma en poudre – 1 CC de Cumin en poudre – 2 Gousses d’ail – 1 peu de gingembre râpé (ou en poudre) – 1 CC de concentré de tomate – de l’huile

Préparation :

  •  Faire chauffer un peu d’huile et y ajouter l’oignon coupé en petits morceaux. Le faire légèrement roussir ;
  • Ajouter les épices (sauf la coriandre) et l’ail émincé, le concentré de tomate dilué dans 1 ou 2 CS d’eau, et la tomate coupée en dès ;
  • Bien mélanger et laisser cuire 5 minutes à feu moyen ;
  • Ajouter les champignons et un peu d’eau, couvrir et laisser cuire 5 minutes ;
  • Retirer le couvercle et terminer la cuisson (environ 10 minutes) ;
  • Ajouter la coriandre et bien mélanger.

A servir avec du riz ou des pains naans par exemple.

Bon appétit !

Featured

Le sandwich Lablabi : une recette tunisienne de sandwich vegan

Un sandwich végétalien et une façon originale de manger des pois chiches.

Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, et notamment sur Instagram, ont sans doute déjà pu voir une photo de ce sandwich, car c’est un de mes coups de cœur du moment : le sandwich Lablabi. Vous avez remarqué que j’aime mettre la cuisine de différents pays à l’honneur. Aujourd’hui, place à la cuisine tunisienne avec cette idée sandwich vegan. Vous trouverez aussi, ma version de cette recette en fin d’article. Par ailleurs, le Lablabi est aussi un plat dont je vous donnerai la recette prochainement 🙂

Ingrédients pour 2 sandwiches Lablabi :

1 petite boite de pois chiches (environ 250g)- harissa – huile d’olive – 1 baguette – sel – cumin – en option : un peu de coulis de tomate

Préparation :

  1. Rincer les pois chiches et les faire bouillir avec de l’eau pour les rendre aussi tendres que possible, presque crémeux (les plus pressés peuvent sauter cette étape) ;
  2. Couper la baguette en deux morceaux puis l’ouvrir sur toute sa longueur ;
  3. Y étaler de l’harissa, que vous aurez préalablement délayée dans un peu de coulis de tomate si vous ne supportez pas les aliments trop piquants ;
  4. Y étaler un peu d’huile d’olive ;
  5. Y déposer les pois chiches que vous écraserez légèrement à la fourchette ;
  6. Finir en couvrant les pois chiches de cumin et de sel selon votre goût.

Sandwich vegan Lablabli

 

Ma variante :

Bien sûr, vous pouvez compléter ce sandwich avec des crudités. Mais puisque les pois chiches sont chauds, j’ai eu envie de rester dans l’idée du sandwich chaud.

J’y ai donc ajouté des feuilles d’épinards cuites avec du sel, du poivre, du cumin et un peu d’ail en poudre.

Ma version du Lablabi, avec des épinards

 

Le tout se marie à merveille et c’est un vrai délice !

Vous avez d’autres idées pour varier les plaisirs autour du sandwich vegan Lablabi ? N’hésitez pas à les partager avec nous en commentaire de ce blog ou sur Facebook.

 

Featured

Soupe au potiron

Une soupe automnale onctueuse que l’on peut aussi réaliser avec du potimarron.

Puisque l’automne est déjà à nos portes, je vous propose la première recette de soupe de la saison : une soupe au potiron, très onctueuse, parfaite pour vous réchauffer et ajouter une pointe de couleur à toute cette grisaille.

Soupe vegan potiron carotte oignon

Lire la suite

Featured

Septembre : fruits et légumes de saison

Septembre : fruits et légumes de saison. Liste accompagnée d’idées de recettes végétaliennes.

Depuis que j’ai commencé mon parcours vers le véganisme, j’ai aussi appris à privilégier autant que possible les fruits et légumes de saison. Nous voici en septembre, je vous propose donc pour ce premier article sur ce thème, une liste des fruits et légumes à privilégier à la rentrée. J’ai obtenu cette liste via une association belge, elle peut varier en fonction de l’endroit où vous vivez.

Lire la suite

Featured

 » Tchoutchouka « , un recette algérienne et ma façon de l’adapter à nos besoins de végétaliens

Une recette à base de poivron et de cumin, parfaite pour un repas vegan épicé.

Après m’être absentée une bonne partie de l’été, me voici de retour avec une recette algérienne végétalienne, comme je vous l’avais promis sur Facebook. 🙂 Cette recette à base de poivrons peut facilement être adaptée pour en faire un repas végétalien complet. Lire la suite

Featured

Risotto végétalien au chou romanesco

Un plat de résistance complet d’origine italienne revisité à la sauce végétalienne.

Inspirée d’une recette traditionnelle, ma recette végétalienne de risotto au chou romanesco n’a pourtant plus grand-chose à voir avec un véritable risotto. Tout d’abord, je n’ai pas employé de riz spécial pour le risotto mais un riz complet tout ce qu’il y a de plus traditionnel, et j’ai évidemment supprimé toutes protéines animales présentes dans la recette originale, notamment ce qui donne cette consistance si particulière au risotto, à savoir le beurre et le parmesan. Désolée donc pour les puristes de la cuisine italienne, mais ici nous avons d’autres impératifs à respecter !   😉

risoto végétalien chou romanesco Lire la suite

Featured

J’ai testé pour vous : les Ravioli Tomates, Tofu & Basilic de Céréal Bio

Un article pour les adeptes de nourriture végétalienne toute prête !

En faisant des courses chez Delhaize (magasin belge pour nos amis français qui ne le sauraient pas 😉 ), je suis tombée au rayon bio sur quelques produits végétaliens intéressants de la marque Céréal Bio, dont les Ravioli Tomates, Tofu & Basilic. Bien que je ne sois pas une grande fan de plats préparés, j’ai décidé de les tester pour vous ! (Difficile métier que celui de blogueuse : devoir manger et tester sans cesse de nouvelles choses lol)

ravioli tomates tofu basilic cereal bio

Voici donc une description du produit et mon avis.

Lire la suite

Featured

Chou-fleur sauce épicée au yaourt de soja

Une recette végétalienne de chou-fleur qui se déguste chaude ou froide.

Après avoir testé la pâte à pizza au chou-fleur ce week-end, j’avais envie d’une recette originale pour finir mon chou-fleur. Je me suis inspirée d’une recette végétalienne indienne à base de yaourt de soja et d’épices. Cette recette est habituellement servie chaude, accompagnée de riz ou de pain naan, mais elle est également délicieuse froide et sera donc parfaite pour ajouter une touche d’originalité à vos accompagnements en cette période de barbecue (végétaliens évidement !).

chou fleur sauce yaourt soja a l indienne

Lire la suite

Featured

J’ai testé pour vous : la pâte à pizza au chou-fleur

La pâte à pizza au chou-fleur est partout sur le net ! Je vous livre ici la recette et ce que j’en ai pensé.

Que ce soit sur les sites de recettes véganes ou les sites de recettes destinées aux sportifs ou tout simplement à ceux qui aiment manger sainement, on retrouve la recette de pâte à pizza au chou-fleur partout ! Ça faisait un moment que j’avais envie de la tester, je l’ai fait hier soir et je vous livre ici la recette et ce que j’en ai pensé.

Pâte à pizza végétalienne au chou-fleur
Pâte à pizza au chou-fleur, coulis de tomate, champignons, tomates, artichauts, maïs et câpres.

Lire la suite

Featured

Cannelloni végétaliens « al forno » tofu – épinards

Une recette végétalienne d’inspiration italienne. Un plat principal copieux.

Pour la recette du jour, je vous propose une version revisitée d’un classique italien à la  » sauce  » végétalienne : les cannelloni végétaliens  » al forno  » farcis au tofu et aux épinards. Un plat que l’on peut facilement préparer à l’avance et glisser au four 30 à 45 minutes avant de le déguster. cannelloni végétaliens farcis  tofu et épinards sauce tomate

Lire plus

Featured

J’ai testé pour vous :  » Vegan ! Le choix de la Vie « , un livre de Catherine Hélayel

Ce que j’ai aimé et ce que je n’ai pas aimé de ce livre sur le mode de vie vegan.

vegan
Vegan! Le choix de la vie

Il y a des lectures dont on ne sort pas indemne, celle de  » Vegan! Le choix de la vie  » de Catherine Hélayel en fait partie. Ma lecture de ce livre avait pourtant mal commencé, je vous explique pourquoi dans la partie  » ce que je n’ai pas aimé  » de cet article. Mais je dois dire que par la suite, je me suis complètement laissée emporter par ce livre qui, malgré tout ce que j’ai déjà pu lire concernant la manière dont notre société traite les animaux, m’a beaucoup appris. C’est donc avec de nouvelles connaissances et un avis très positif sur ce livre que je l’ai refermé après l’avoir dévoré en seulement 3 jours !

Voici mon avis un peu plus détaillé sur ce livre :

Lire la suite

Featured

Burgers de lentilles corail

Une recette de burgers végétaliens à base de légumineuses, parfumés aux épices. Parfaits pour un repas fast food vegan.

J’avais envie de faire des burgers végétaliens depuis un moment déjà, et l’occasion s’est présentée aujourd’hui puisque les placards semblaient désespérément vides et que l’envie d’aller faire des courses était désespérément absente. Ayant toujours des lentilles corail en stock, car ce sont les plus faciles et rapides à cuisiner et les meilleures selon moi, mon ingrédient de base était tout trouvé.

burgers végétaliens de lentilles corail

Je vous livre donc ma recette pour environ 4 burgers végétaliens de lentilles corail :

Lire la suite

Featured

J’ai testé pour vous : « Le cri de la carotte », un livre de Sandrine Delorme

Ce que j’ai aimé et ce que je n’ai pas aimé de mon premier livre sur le végétarisme.

Je viens de relire le tout premier livre que j’ai lu quand je suis devenue végétarienne, et j’ai décidé de vous le présenter. Le livre étant bien connu des végétariens et des végétaliens, cet article s’adresse surtout aux végés débutants et aux curieux. 

le cri de la carotte livre végétarienCe livre, c’est Le cri de la carotte : Aventures gauloises d’une végétarienne de Sandrine Delorme. Son titre, qui annonce bien le ton du livre, fait référence à une objection parfois sérieuse, souvent moqueuse que l’on reçoit lorsqu’on parle de végétarisme sous un angle éthique :  » Et la carotte ? Tu crois qu’elle n’a pas mal la carotte quand tu la découpes ?  » . Ce livre raconte le parcours de l’auteur vers le végétarisme, sans vous épargner les détails parfois surprenants de la vie des nouveaux végétariens. Passons tout de suite à la revue de ce livre.

Lire la suite

Featured

Porridge pomme – cannelle : petit-déjeuner végétalien aux flocons d’avoine

Petit-déjeuner chaud et copieux pour faire le plein de protéines végétales dès le réveil.

Me revoici avec une recette végétalienne facile et rapide pour le petit-déjeuner. Je mange très souvent des flocons d’avoine pour le petit-déjeuner, et j’essaye d’en varier la préparation pour ne pas me lasser. Voici une de mes recettes préférées, j’espère que vous aimerez.

flocons avoine pomme cannelle
Lire la suite

Featured

Tranches de tofu à l’Italienne

Une recette végétalienne légère et savoureuse de tofu mariné puis cuit à la poêle.

Voici une recette de tofu simple, que j’ai improvisée avec ce qu’il me restait à la maison. Les quantités ne sont pas énormes, et je n’ai accompagné cette préparation que de chou-fleur, car en ce moment je mange léger et sans féculent le soir. Mais n’hésitez pas à changer de légume ou à compléter de féculents par exemple, afin d’adapter la recette à vos besoins et à votre appétit !

Tofu Italienne

Lire la suite

Featured

Pain perdu végétalien banane-cannelle

Une recette de petit-déjeuner végétalien chaud qui peut également servir de dessert !

Un autre petit-déjeuner végétalien qui ravira les fans de matins sucrés : le pain perdu végétalien banane-cannelle. On peut aussi en faire une idée de dessert végétalien rapide.

pain perdu vegetalien banane cannelle Lire la suite

Featured

Liste des sources de protéines végétales

Les sources de protéines végétales : type d’aliment, quantité de protéines par 100 g, avec ou sans gluten ?

Comme prévu dans l’article Peut-on ne consommer que des protéines d’origine végétale et être en bonne santé ?, voici une liste non exhaustive d’aliments contenant des protéines végétales. J’espère qu’elle pourra vous inspirer pour adopter une alimentation aussi variée que possible. N’hésitez pas à la partager aussi bien avec des végétaliens que des omnivores curieux !  😉

Lire la suite

Featured

Houmous au curry

Le houmous est un basique de la cuisine végétalienne, en voici ma recette préférée à base de curry.

Un autre pilier de la cuisine végétalienne est le houmous. A manger aussi bien en apéro / entrée avec des bâtonnets de légumes et des morceaux de pain pitta ou sur des toasts, qu’en sandwich avec des crudités pour un repas sur le pouce. Voici ma recette de houmous au curry. C’est une des recettes à base de pois chiches que je préfère, j’espère qu’elle vous plaira aussi.

recette du houmous de pois chiches au curry

 

Lire la suite

Featured

Peut-on ne consommer que des protéines d’origine végétale et être en bonne santé ?

Les protéines végétales sont-elles suffisantes pour être en bonne santé ? Quelles en sont les sources et quantités nécessaires.

Une des questions qui reviennent le plus souvent lorsque je parle de végétarisme ou de végétalisme est la question des protéines. Si la plupart des gens savent maintenant qu’il est possible de vivre et surtout d’être en bonne santé en ne consommant aucune chaire animale, peu d’entre eux connaissent des sources de protéines végétales… alors qu’ils en consomment régulièrement !

Une amie omnivore (nul n’est parfait ! :p ) m’ayant demandé si j’avais une liste des sources de protéines végétales à lui fournir, et n’en ayant pas, j’ai décidé de créer un article à ce sujet. Et le sujet est tellement vaste, qu’il s’est transformé en non pas 1, mais 2 articles.

Dans le premier, comme son titre l’indique, je vous dirai si, d’après moi, il est possible de ne consommer que des protéines d’origine végétale sans nuire à sa santé. Je vous dirai également comment calculer vos besoins quotidiens en protéines et pourquoi il est intéressant de le faire.

Dans le second, je vous fournirai une liste de sources de protéines végétales en précisant la quantité de protéines par 100 g, la présence ou non de gluten (mon amie est intolérante) dans leur composition et des idées pour les préparer, mais aussi quelques idées pour les consommer.

Lire la suite

Featured

Le tofu brouillé aux légumes, un petit-déjeuner végétalien salé

Recette de petit-déjeuner vegan salé : le tofu brouillé aux légumes.

Le tofu brouillé est normalement un petit-déjeuner salé, qu’on accompagne de pain complet par exemple. Mais comme je suis plutôt  » sucré  » le matin, j’aurais naturellement tendance à le manger le midi, en l’accompagnant de pain et de crudités.

Lire la suite

Featured

11 boutiques en ligne pour acheter des aliments végétariens et végétaliens

Liste non exhaustive de boutiques en ligne qui proposent des aliments végétaliens.

Boutique en ligne veganComme promis dans l’article de ce matin, voici une liste (non exhaustive) de boutiques en ligne qui proposent des aliments végétariens et végétaliens Lire la suite

Featured

Où trouver des aliments végétariens et végétaliens ?

Où trouver des aliments végétariens et végétaliens en Belgique ?

Si vous êtes nouveau dans le style de vie végétarien ou végétalien, vous vous demandez sûrement où acheter des produits qui vous sont adaptés : simili-carnés, tartinades végétales et autres faux-mages. (Je ne sais pas qui a inventé ces termes, mais à ceux qui l’ont fait : quelle imagination ! ).

Je tiens tout d’abord à vous rappeler que vous pouvez tout à fait vivre sans, c’est d’ailleurs ce que je fais la plupart du temps, même si les articles de la catégorie  » J’ai testé pour vous  » de ce blog vous amèneront peut-être à penser le contraire. Lire la suite

Featured

J’ai testé pour vous : le Tartine & Moi (comme un fromage) de Sojabio

Envie d’un fromage végétal à tartiner ? J’ai trouvé celui qu’il vous faut !

Un des aliments qu’il me semble (ou plutôt me semblait) le plus difficile à éliminer en devenant végétalienne, est le fromage. Il faut dire que je ne mange que très rarement sucré le matin donc j’étais du genre à avoir besoin de ma dose de fromage dès le petit-déjeuner, et que mes repas pris sur le pouce en contenait aussi la plupart du temps.

Et soudain, j’ai trouvé mon bonheur sous la forme de deux petits raviers – de 125g chacun – de faux mage bio : les Tartine & moi (comme un fromage) de Sojabio. L’un est au basilic et l’autre à l’ail et aux fines herbes. Les deux sont absolument délicieux, onctueux à souhait… Lire la suite

Featured

18 additifs alimentaires d’origine animale à connaître avant d’aller faire des courses

E441 et autres additifs alimentaires d’origine animale à connaître quand on est vegan.

additifs alimentairesLes additifs alimentaires sont des substances ajoutées aux aliments afin d’en modifier la couleur, la durée de conservation, le goût, la consistance ou l’aspect. Ils sont présents dans pratiquement tous les aliments.

Il existe des additifs alimentaires de synthèse, d’origine végétale ou minérale, mais aussi d’origine animale. C’est pourquoi nous allons nous y intéresser aujourd’hui. Bien que beaucoup plus présents dans la filière dite traditionnelle (plus de 350 sont autorisés en Europe), on retrouve aussi des additifs alimentaires dans la filière bio (au moins 7). Acheter bio ne vous dispensera donc pas de vérifier les étiquettes avant d’acheter vos aliments, si vous souhaitez respecter une alimentation strictement végétarienne ou végétalienne.

Lire la suite

Featured

J’ai testé pour vous : le Faux Gras de GAIA

Le Faux Gras de Gaia est une tartinade végétale destinée à remplacer les foie gras.

J’ai testé pour vous le Faux Gras de GAIA [Groupe d’Action dans l’Intérêt des Animaux], disponible chez Colruyt au prix de 3,15€ les 125g. D’après le site de GAIA, le Faux Gras est également disponible  » dans les magasins Albert Heijn, Carrefour, Champion, Colruyt, Cora, Delhaize, Intermarché, Lidl, Makro, Match et dans de nombreux magasins d’alimentation naturelle.  » Et le prix recommandé par l’association est de 3,66€.

Le Faux Gras de GAIA Lire la suite

Featured

J’ai testé pour vous : les Aiguillettes Végétales Façon Rotisserie de Simply Veggifood

Découvrez ce que j’ai pensé des aiguillettes végétales de Simply Veggifood

J’ai testé pour vous les Aiguillettes Végétales Façon Rotisserie (ils l’écrivent sans accent) de Simply Veggifood, une marque de l’entreprise Linck*, en vente chez Carrefour (en Belgique – dites-moi si vous en trouvez en France 😉  ) au prix de 4,29€ pour un ravier de 150g.

Aiguillettes Végétales de Simply Veggifood
Lire la suite

Featured

Curry thaï de légumes et de lentilles corail

Un curry végétalien au lait de coco, lentilles corail, carottes, maïs et brocoli.

Une nouvelle recette pour les fans de la cuisine exotique ! Cette fois, nous quittons l’Inde pour aller en direction de la Thaïlande dont la cuisine est, elle aussi, très parfumée. Et ce plat à base de lentilles corail et de lait de coco est parfait pour la découvrir.

Idée repas exotique sans gluten : curry thaï de légumes et de lentilles corail

Lire la suite

Featured

J’ai testé pour vous : l’Ananas Masala bio de Delhaize

Je vous donne mon avis sur l’Ananas Masala, une tartinade végétale bio.

J’ai testé pour vous l’ananas masala bio de Delhaize, disponible au prix de 2,79€ le ravier de 140g.

Attention, attention ! Ceci est une tuerie ! Bien sûr, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas ! Mais il s’agit sans aucun doute de la meilleure salade/tartinade que j’ai goûtée depuis que je suis VG !

Ananas Massala
Ananas Masala bio de chez Delhaize, ici sur un pain pita fait maison.

Lire la suite

Featured

Chana masala – Curry de Pois Chiches à l’Indienne

Le chana masala est un curry végétalien de pois chiches. Cette recette indienne vegan est très rapide et simple réaliser.

Je vous propose une nouvelle recette indienne… c’est ma cuisine préférée (à ex æquo avec la cuisine italienne).

Je la mange avec du riz (pour un repas végétalien sans gluten), des pains naans (je vous montre bientôt ma version végétalienne 😉 ) ou de la semoule (ça n’est pas très indien, mais ça va tellement bien ensemble.

curry végétalien de pois chiche recette indienne vegan

Lire la suite